Espace ressources

Durant ce projet, un ensemble de ressources facilitant le travail collaboratif sur le territoire seront collectées et présentées.
Elles permettront à toute personne de monter en compétences sur l'animation de projets collectifs.
Outils, méthodes, concepts et parcours d'auto-formation seront proposés courant 2017.
Cet espace est ouvert à la participation de tous. Si vous souhaitez contribuer et proposer une ressource, il vous suffira de compléter un formulaire.


Il y a 57 fiche(s) correspondante(s) à vos filtres .

"On a pensé à un truc"

Personne qui propose cette ressource : Astrid
Auteur de cette ressource : On a pensé à un truc
Type de ressources : Expérience inspirante
Description : Un collectif qui imagine des solutions simples pour mieux vivre ensemble à Paris : boîte à dons, garde-manger solidaire, espaces conviviaux...
OnAPenseAUnTruc (Ressourcerie), écrite par AstridDutrieu
créée le 22.02.2017 à 13:38, mise à jour le 22.02.2017 à 12:39.

"Rien que" (courte séquence audio )

Personne qui propose cette ressource : Gatien
Type de ressources : Méthodologie
Description : Dans la logique des pomodoro, une pratique qui permet de se concentrer sur "rien qu'une activité" à la fois
RienQueCourteSequenceAudio (Ressourcerie)
créée le 11.01.2017 à 07:49, mise à jour le 11.01.2017 à 07:49.

Burst : des photos libres de droits

Personne qui propose cette ressource : Odile
Auteur de cette ressource : Burst
Type de ressources : Site web ressource
Description : Si vous cherchez des photos pour illustrer vos projets, vos articles... Burst propose des images libre de droits et de bonne qualité
BurstDesPhotosLibresDeDroits (Ressourcerie), écrite par AstridDutrieu
créée le 31.05.2017 à 13:14, mise à jour le 31.05.2017 à 13:14.

Cafés-projets

Personne qui propose cette ressource : Astrid
Auteur de cette ressource : Anim.fr
Type de ressources : Expérience inspirante, Méthodologie
Description : Une expérience à Montréal pour aider les individus à structurer leur idée et la porter au stade d’un concept plus clair.
CafesProjets (Ressourcerie)
créée le 30.03.2017 à 11:41, mise à jour le 30.03.2017 à 11:41.

Chaine Youtube Yeswiki avec les tutoriels

Personne qui propose cette ressource : gatien
Type de ressources : Site web ressource
Description : Des tuto vidéos pour utiliser yeswiki
ChaineYoutubeYeswikiAvecLesTutoriels (Ressourcerie)
créée le 11.01.2017 à 07:50, mise à jour le 11.01.2017 à 07:50.

Collectif Colibris

Personne qui propose cette ressource : Astrid
Auteur de cette ressource : Mouvement Colibris
Type de ressources : Expérience inspirante
Description : Les rassemblements festifs citoyens du mouvement Colibris et l'appel à s'engager au quotidien pour changer de mode de vie
CollectifColibris (Ressourcerie)
créée le 31.01.2017 à 15:28, mise à jour le 31.01.2017 à 15:28.

Collectif des Garrigues

Personne qui propose cette ressource : Astrid
Auteur de cette ressource : Association des Écologistes de l’Euzière
Type de ressources : Site web ressource
Description : L’association des Écologistes de l’Euzière lancent un projet d’étude et de valorisation du territoire des garrigues en 2005 pour faire collecter des infos et faire connaître le territoire, mais aussi échanger entre habitants et usagers sur son avenir. Plusieurs groupes travaillent sur des projets de cartographie, cueillette et recettes, éducation au territoire, etc.
Et la communauté se réunit régulièrement lors des forums et des rendez-vous des Garrigues.
CollectifDesGarrigues (Ressourcerie)
créée le 30.03.2017 à 11:56, mise à jour le 30.03.2017 à 11:56.

Communecter : la boîte à outils citoyenne connectée

Personne qui propose cette ressource : Astrid
Auteur de cette ressource : Communecter
Type de ressources : Site web ressource
Description : Une plateforme collaborative née à Lille pour mettre en réseau les projets, les citoyens, les organisations...
communecterlaboiteaoutilscitoyenneconne_communecter.jpg
CommunecterLaBoiteAOutilsCitoyenneConne (Ressourcerie)
créée le 22.02.2017 à 14:12, mise à jour le 22.02.2017 à 14:12.

Comprendre la mémoire de travail

Personne qui propose cette ressource : Gatien
Type de ressources : Site web ressource
ComprendreLaMemoireDeTravail (Ressourcerie)
créée le 11.01.2017 à 07:51, mise à jour le 11.01.2017 à 07:51.

Cooptic : Formation aux pratiques collaboratives

Personne qui propose cette ressource : Gatien
Type de ressources : Site web ressource, Partenaire ressource
Adresse URL : http://www.cooptic.be
CoopticFormationAuxPratiquesCollaborative (Ressourcerie), écrite par GatienBataille
créée le 08.12.2016 à 16:30, mise à jour le 21.12.2016 à 15:06.

Croiser les regards sur un projet

Personne qui propose cette ressource : Astrid
Auteur de cette ressource : Wiki Brest (anim.fr)
Type de ressources : Site web ressource, Méthodologie
Description : "Une méthode d’animation participative destinée à identifier (pour les prendre en compte comme un atout) les convergences et les divergences de représentations qui existent nécessairement au sein de toute collectivité, communauté ou groupe de personnes engagées dans un projet commun"
CroiserLesRegardsSurUnProjet (Ressourcerie)
créée le 30.03.2017 à 12:51, mise à jour le 30.03.2017 à 12:51.

créer des filtres ou libellés dans gmail

Personne qui propose cette ressource : Gatien
Type de ressources : Outil numérique
Description : Via cette aide, vous pourrez créer des filtres automatiques ou la pose de libellés pour vos mails sous gmail. Ceci permet notamment de trier les mails en provenance d'une liste de discussion pour éviter la noyade.
CreerDesFiltresOuLibellesDansGmail (Ressourcerie), écrite par GatienBataille
créée le 11.01.2017 à 08:17, mise à jour le 11.01.2017 à 08:17.

créer des filtres ou libellés dans outlook

Personne qui propose cette ressource : Gatien
Auteur de cette ressource : Microsoft
Type de ressources : Outil numérique
Description : Via cette aide, vous pourrez créer des filtres automatiques ou la pose de libellés pour vos mails sous Outlook. Ceci permet notamment de trier les mails en provenance d'une liste de discussion pour éviter la noyade.

https://support.office.com/fr-fr/article/G%C3%A9rer-les-courriers-%C3%A9lectroniques-%C3%A0-l-aide-de-r%C3%A8gles-C24F5DEA-9465-4DF4-AD17-A50704D66C59?ui=fr-FR&rs=fr-FR&ad=FR
CreerDesFiltresOuLibellesDansOutlook (Ressourcerie), écrite par GatienBataille
créée le 11.01.2017 à 08:17, mise à jour le 11.01.2017 à 08:17.

créer des filtres ou libellés dans Thunderbird

Personne qui propose cette ressource : Gatien
Auteur de cette ressource : Mozilla
Type de ressources : Outil numérique
Description : Via cette aide, vous pourrez créer des filtres automatiques ou la pose de libellés pour vos mails sous Thunderbird. Ceci permet notamment de trier les mails en provenance d'une liste de discussion pour éviter la noyade.
CreerDesFiltresOuLibellesDansThunderbird (Ressourcerie), écrite par GatienBataille
créée le 11.01.2017 à 08:18, mise à jour le 11.01.2017 à 08:18.

créer des filtres ou libellés dans Zimbra mail

Personne qui propose cette ressource : Gatien
Auteur de cette ressource : Zimbra
Type de ressources : Outil numérique
Description : Via cette aide, vous pourrez créer des filtres automatiques ou la pose de libellés pour vos mails sous Zimbra. Ceci permet notamment de trier les mails en provenance d'une liste de discussion pour éviter la noyade.
CreerDesFiltresOuLibellesDansZimbraMail (Ressourcerie), écrite par GatienBataille
créée le 11.01.2017 à 08:18, mise à jour le 11.01.2017 à 08:18.

Créer des lignes du temps avec Timeline JS

Personne qui propose cette ressource : Gatien
Type de ressources : Outil numérique
Description : Avec cet outil, il est assez simple de créer une ligne du temps que chacun pourra alimenter et ainsi offrir à chaque membre du collectif la possibilité d'amender, compléter cette ligne du temps (par ex l'histoire du projet)
CreerDesLignesDuTempsAvecTimelineJs (Ressourcerie)
créée le 16.01.2017 à 20:28, mise à jour le 16.01.2017 à 20:28.

Créer et paramétrer une liste de discussion chez framalistes

Personne qui propose cette ressource : gatien
Type de ressources : Outil numérique
Description :

Créer et paramétrer une liste de discussion chez framalist

Création de la liste

  • se créer un compte sur http://www.framalistes.org
  • cliquer sur le bouton + créer une liste
  • Nommer sa liste
  • Type de liste :
    • choisir paramétrage pour un groupe de travail

Une fois la liste créée, paramétrage de celle-ci pour un usage “projet collectif”

Cliquer sur le lien administrateurs à gauche de l’écran

Dans l’onglet Configurer la liste

Sous menu Définition de la liste
  • Faire passer Visibilité de la liste de sauf aux abonnés (conceal) à liste visible (noconceal)
  • Ceci afin de permettre à tous de pouvoir la voir et s’y abonner.

Sous menu Diffusion et réception
  • Qui peut diffuser les messages ?
    • Laisser privée, modérer pour les non abonnés afin de garantir un certain entre soi plus confortable pour l’échange
  • Profil d'abonnement
    • mode de réception : normal (réception directe des messages) / afin que par défaut chaque abonné reçoive tous les messages directement
  • Adresse de réponse :
    • valeur = liste afin que tous les messages soient distribués à tous par défaut (pour garantir l’horizontalité des échanges)
  • Marquage du sujet des messages :
    • ce nom sera placé entre {} dans l’objet du mail pour en faciliter le tri automatique

Sous menu Droits d’accès
  • Qui a accès aux infos de la liste
    • mettre “Tous” pour faciliter l’adhésion de nouveaux membres
  • Qui peut s’abonner ?
    • mettre ouvert à tous + notification du propriétaire afin de faciliter l’adhésion de nouveaux membres

Sous menu Description / page d’accueil de la liste
  • Edition du fichier page d’accueil de la liste => Ici vous pouvez proposer un texte qui sera visible sur la page de présentation de votre liste de discussion. Plus le message sera explicite et sympa, plus il pourrait vous amener des membres ;-)
  • Edition de la description de la liste : Ce texte est inclus dans le message de bienvenue. Rendez-le plus explicite possible. Prévoyez aussi la “charte” d’utilisation de votre liste. Indiquez y en grand l’adresse mail de votre liste de discussion et incitez les gens à l’inscrire dans leur contact afin d’éviter qu’elle ne soit considérée comme du spam…

Sous menu Messages types
  • Message de bienvenue : Ce message est envoyé aux nouveaux abonnés. Placez-y votre charte d’utilisation. Indiquez y en grand l’adresse mail de votre liste de discussion et incitez les gens à l’inscrire dans leur contact afin d’éviter qu’elle ne soit considérée comme du spam…
  • Attachement de début de message : Si non vide, ce fichier est attaché au début de chaque message diffusé dans la liste. Si vous le souhaitez vous pouvez ajouter un petit message (court alors). Inutile de mettre le lien de désabonnement, il est inclus d’office en bas de chaque mail.

Onglet Gérer les abonnés

  • abonnez vous avec le mail souhaité !
  • ne cochez pas “silencieusement” pour voir le message reçu et vérifier le paramétrage des message de bienvenue

En bas de page, vous pouvez gérer chaque membre en cliquant sur son nom pour par exemple modifier la façon dont il reçoit les messages

Mettre en place une modération de la liste

Dans l’onglet Configurer la liste / sous menu Diffusion et réception
Qui peut diffuser les messages ?
  • Faire passer à “modérée”

Ensuite dans l’onglet Configurer la liste / sous menu Définition de la liste
  • Modérateurs : indiquer les infos requises
    • Les modérateurs sont responsables de la modération des messages. Si la liste est modérée, les messages postés sur la liste seront d'abord adressés aux modérateurs qui pourront autoriser ou non la diffusion. Cette interface vous permet de désigner plusieurs modérateurs, en écrivant leur adresse dans un des champs. Si vous n’indiquez pas de modérateur, vous le deviendrez d’office en tant que propriétaire de la liste.
    • Remarque : Si la liste est modérée, n'importe quel modérateur peut valider ou rejeter un message sans l'approbation des autres modérateurs. Les messages qui ne sont ni diffusés, ni rejetés restent dans la file d'attente jusqu'à leur expiration.

Inviter les personnes à s’abonner (ou se désabonner)

Via l’interface web

En cliquant sur le lien accueil de la liste à gauche de l’écran, vous arrivez sur l’interface de présentation de celle-ci avec notamment un lien s’abonner à gauche

Via un mail de demande

N’importe qui peut demander à s’abonner en envoyant un mail à
  • Envoyez un message à sympa@framalistes.org avec en objet du message : subscribe nomdelaliste Prénom Nom (remplacez 'nomdelaliste' par le nom de la liste à laquelle vous souhaitez vous abonner et indiquez vos propres prénom et nom).
  • Laissez le corps du message vide.

N’importe qui peut demander à se désabonner en envoyant un mail à
  • Envoyez un message à sympa@framalistes.org avec en objet du message : unsubscribe nomdelaliste (remplacez 'nomdelaliste' par le nom de la liste à laquelle vous souhaitez vous désabonner).
  • Laissez le corps du message vide.
CreerEtParametrerUneListeDeDiscussionChe (Ressourcerie)
créée le 11.01.2017 à 07:55, mise à jour le 11.01.2017 à 07:55.

Créer un album photos partagées

Personne qui propose cette ressource : Gatien
Type de ressources : Outil numérique
Adresse URL : https://www.yogile.com
Description : Un outil pour créer des albums photos partagés dans lesquels tout le monde peut contribuer
CreerUnAlbumPhotosPartagees (Ressourcerie)
créée le 12.01.2017 à 14:56, mise à jour le 12.01.2017 à 14:56.

Créer une liste de discussion sous google groups

Personne qui propose cette ressource : gatien
Type de ressources : Outil numérique
Adresse URL : https://groups.google.com
Description : Cette petite vidéo vous explique en 5 min les règles de base pour lancer une liste de discussion et inviter vos premiers membres.
CreerUneListeDeDiscussionSousGoogleGroup (Ressourcerie)
créée le 11.01.2017 à 07:54, mise à jour le 11.01.2017 à 07:54.

En mode collaboratif

Personne qui propose cette ressource : Astrid
Auteur de cette ressource : Jean Michel Cornu
Type de ressources : Site web ressource
Adresse URL : http://www.cornu.eu.org/
Description : Mine d'astuces pour animer un projet collaboratif !
EnModeCollaboratif (Ressourcerie)
créée le 24.01.2017 à 11:29, mise à jour le 24.01.2017 à 11:29.

Evernote : pense bête numérique

Personne qui propose cette ressource : gatien
Type de ressources : Outil numérique
Description : Evernote est un carnet de notes numériques plutôt costaud.
Créez une note
Créez une liste de tâches, paramétrez un rappel, prenez un croquis en photo… Une note peut contenir tous les éléments de votre choix. Et une fois créée, vous pouvez y accéder où que vous soyez, pour toujours.
Consultez-la où que vous soyez
Il vous suffit de capturer une note une fois pour qu'elle soit disponible instantanément sur tous vos appareils. Vous n'aurez plus à vous soucier de l'emplacement dans lequel vous l'aurez enregistrée, car elle sera dans Evernote. Et Evernote vous accompagne partout.
Retrouvez rapidement ce que vous cherchez
Texte, images, documents… vous conservez tous ces contenus pour une raison. C'est pourquoi Evernote vous aide à retrouver facilement les notes que vous enregistrez. Vous pouvez même rechercher des mots écrits à la main enfouis dans vos notes.
Partagez du contenu avec les personnes de votre choix
Partagez le contenu qui compte pour vous avec les personnes qui vous sont chères. Capturez les petits moments de la vie et partagez-les où que vous soyez. Ou partagez de grandes idées en travaillant avec vos collègues dans un carnet de notes de groupe.
EvernotePenseBeteNumerique (Ressourcerie)
créée le 11.01.2017 à 07:54, mise à jour le 11.01.2017 à 07:54.

Feedly / lecteur de flux RSS

Personne qui propose cette ressource : gatien
Type de ressources : Site web ressource, Outil numérique
Adresse URL : http://feedly.com
Description : Avec Feedly, vous pouvez suivre des flux RSS assez facilement.
Feedly est en anglais. Il est gratuit pour sa version de base (suffisante)
FeedlyLecteurDeFluxRss (Ressourcerie)
créée le 11.01.2017 à 07:55, mise à jour le 11.01.2017 à 07:55.

Gestion de projet (agile?) avec Asana

Personne qui propose cette ressource : gatien
Type de ressources : Outil numérique
Adresse URL : https://asana.com
Description : Asana est un outil collaboratif en ligne, sur ordinateur et mobile, qui va chercher à optimiser le travail en équipe en centralisant projets, tâches et échanges entre membres d’une même équipe.

Un outil qui surprend par sa souplesse et une ergonomie soignée facilitant l’adoption et la prise en main. Les créateurs d’Asana se sont juré de faire la peau au mail et à la réunionnite en proposant un outil qui va les supplanter dans pas mal de circonstances.

Et c’est vrai qu’Asana répond à pas mal de besoins de la gestion de projets qui encombrent nos boîtes mails et nos emplois du temps. Grâce à un tableau de bord particulièrement clair, vous pourrez avoir d’un coup d’œil une vision globale de l’état d’avancement d’un projet, du chemin parcouru et du chemin qui reste à faire.

Avec Asana vous allez pouvoir créer facilement des tâches pour vous ou pour vos collaborateurs. Vous pouvez les organiser dans le cadre de projets partagés avec des équipes à configuration variable. Évidemment vous allez pouvoir définir des délais pour chacune des tâches. L’outil s’intègre aux autres outils de l’entreprise de manière fluide. C’est le cas des services de stockage en ligne comme Dropbox ou Google Drive, ce qui vous permettra de partager dans le cadre d’asana tout type de fichier.

Autre point fort d’Asana, l’aspect communication. Vous pouvez échanger en temps réel avec les autres sur chacune des tâches, pour avoir par exemple un éclaircissement, sur un projet ou encore avoir un échange avec tous les membres d’une équipe. Asana autorise par ailleurs d’avoir des invités (clients, extérieurs..) et de les intégrer aux échanges.

Gratuit jusqu’a 15 utilisateurs, mais avec quelques limitations, il vous faudra débourser environ 8 EUR par personne et par mois pour avoir un accès complet à toute la puissance de cet outil qui devrait grandement améliorer votre productivité et l’esprit de collaboration.
GestionDeProjetAgileAvecAsana (Ressourcerie)
créée le 11.01.2017 à 07:56, mise à jour le 11.01.2017 à 07:56.

Gestion des tâches par pomodoro

Personne qui propose cette ressource : gatien
Type de ressources : Méthodologie
Description :

Technique pomodoro : Quelques tomates par jour, en forme toujours


Trois minutes. C’est le temps de concentration moyen des adultes sur une tâche intellectuelle, mesuré en 2012 à l’université de Californie. Le reste du temps, on décroche. Surtout en présence d’un écran, d’un smartphone.
Quand on sait qu'il nous faut 10 minutes pour être dans un état de concentration correct pour mener une tâche intellectuelle....
on est mal ;-)

Que faire dès lors pour retrouver de la capacité de travail ? Des pomodoro pardi !

La Technique Pomodoro a été créée dans les années 80 par un étudiant italien au désespoir devant ses piles de syllabi. Pour en venir à bout, lui vint une idée de génie : faisant fi de toute éthique, il vola à sa mamma un minuteur très esthétique (en forme de tomate, pomodoro, quoi). Il l’utilisa pour structurer son temps d’étude et se motiver à atteindre ses objectifs académiques. La technique pomodoro était née.

En quoi consiste la technique Pomodoro ?

La philosophie derrière la technique de la tomate consiste à ne se consacrer pleinement qu’à une tâche à la fois.
  • 1– Pendant 25 minutes, vous n'allez porterêêt ne se bornera qu’à la réalisation de cette tâche. Vous ne vous laisserez pas distraire par quoique ce soit d’autres. Vous ne pouvez pas interrompre cette activité pour autre chose et revenir ensuite à votre tâche initiale. Vous ne pouvez pas poursuivre au-delà des 25min même si vous pensez terminer la tâche avec quelques secondes de plus.

  • 2- Après chaque tomate, vous faites une pause de 3 à 5 min. Il s’agit d’un break total pendant lequel vous ne faîtes rien de stimulant : juste de la relaxation et du fun en somme

  • 3- Après 4 tomates accomplies, vous devez faire une pause plus longue de 15 Ã 30 min. C’est le moment idéal pour vous livrer à vos actions gourmandes en temps, peu rentables mais faussement libérateurs. Exemple : lisez vos mails, surfez sur le net, …

  • 4- Enfin, n’oubliez pas de prendre des notes sur les tomates que vous vous serez farcies ;-) Gardez une trace de vos actions pendant la journée et faites le bilan de vos prouesses à la fin de la journée

Les outils de la méthode Pomodoro

Pour une méthode qui se veut simple, vous vous douterez que le matériel requis est élémentaire :
  • un minuteur
    • Idéalement un minuteur de cuisine en forme de tomate si vous voulez respecter scrupuleusement la tradition et l'esprit pomodoro
    • Sinon une gsm avec décompteur, une montre ou un timer en ligne fera l'affaire. Je vous propose mon Tomato Timer à titre d ’exemple.
  • un crayon
  • une feuille de papier ou fichier word ou exell

Pourquoi la technique de la tomate est-elle efficace ?

La méthode de prime abord peut vous sembler contraignante. C’est ce qui fait sa force.
Elle introduit une composante indispensable à tout modèle de réussite : la discipline.
Sans la discipline de soi, il est impossible de se transformer.

Discipline de la concentration
Idée reçu n °1 : Je suis multitâche, je réalise plusieurs choses à la fois
C’est sans doute une des idées reçues les plus néfastes à la productivité. Des études scientifiques ont prouvé que nous ne pouvons répondre qu 'à un stimulus à la fois.
Si vous croyez être capable de penser ou faire plusieurs choses en même temps, vous êtes dans l'erreur. Vous ne ferez qu'’osciller entre les réponses aux différents stimulis qui auront pour effet de vous disperser intellectuellement et physiquement.
Oubliez le multitâche, restez pleinement dévoué Ã une action unique.

Discipline du temps
Vous ouvrez les yeux. C’est le matin, il est 9h. Horreur, le réveil n’a pas sonné ! On vous attend à l'autre bout de la ville dans 30min.
Vous allez alors vous surprendre à être terriblement efficace.
Pas de temps perdu, vous allez droit à l'essentiel et réussissez à vous préparer pour arriver à l'heure. Ce scénario vous est-il familier ?
Très souvent, si vous vous laissez une certaine durée pour faire une tâche donnée, vous allez de manière élémentaire vous arranger pour réaliser la dite tâche pendant la durée définie. (voir La loi de Parkinson nous dit qu'une tâche s'étale sur la durée qui lui a été allouée)

La technique de la tomate impose de gérer son temps sur une durée de 25 min. Pourquoi cette unité de temps ?
Ces 25 min correspondent à la durée moyenne pendant laquelle le cerveau peut se concentrer sur une chose sans faillir.
La méthode consiste donc à adapter vos périodes de travail à vos facultés de concentration.

Les pauses
Elles sont aussi nécessaires que le travail. Sans elles vous ne pourrez pas durer et votre travail perdra sensiblement de son efficacité.
Elles permettent d'éliminer le stress.
Il vous faut relâcher la pression. Etirez-vous. Bougez. Dansez. Le corps autant que l'esprit a besoin de se régénérer.
Les longues pauses, elles, permettent également d'échapper un instant à une discipline trop rigoureuse. Trop de discipline, tue la discipline

Prise de notes
Pour être meilleur dans la gestion de son temps, il est judicieux de relever ce que nous faisons de notre temps.
Quelles sont les tomates ou actions que vous réalisez ?
Sont-elles nécessaires ? S'intègrent-elles dans un plan plus général que vous avez défini ?
Ont-elles été réalisées comme vous l'aviez imaginé ? Que pouvez-vous améliorer ?
Prenez des notes tout au long de la journée. Et à la fin de celle-ci, faites le bilan de votre moisson d'actions

Les limites de la tomate

  • Il est parfois frustrant d’interrompre une activité stimulante au bout des 25ères minutes. Mais discipline oblige...
  • Il est aussi indiqué de ne pas employer cette technique pendant son temps libre, lorsqu'on s'adonne à une passion ou dans ses relations avec les autres (famille, amis et amours).
  • Enfin, si la technique Pomodoro permet de bien faire, il reste indispensable de définir quoi faire.
GestionDesTachesParPomodoro (Ressourcerie)
créée le 11.01.2017 à 08:57, mise à jour le 11.01.2017 à 07:58.

Ils l'ont fait : une rencontre citoyenne

Personne qui propose cette ressource : Astrid
Auteur de cette ressource : Demain ma Trifluvie
Type de ressources : Expérience inspirante
Description : Un bel exemple dans la ville de Trois Rivières ! Une rencontre citoyenne a permis à 200 personnes de venir discuter de ce qu'ils aimeraient mettre en place pour faire bouger les choses. Même les enfants se sont prêtés au jeu !
IlsLOntFaitUneRencontreCitoyenne (Ressourcerie)
créée le 12.04.2017 à 14:23, mise à jour le 12.04.2017 à 14:23.

Innovations de citoyens en faveur de l'environnement

Personne qui propose cette ressource : Astrid
Auteur de cette ressource : Reporters d'espoirs
Type de ressources : Site web ressource, Expérience inspirante
Description : Tour de France de projets innovants et alternatifs qui font du bien à la planète
InnovationsDeCitoyensEnFaveurDeLEnvironn (Ressourcerie), écrite par AstridDutrieu
créée le 20.01.2017 à 16:01, mise à jour le 20.01.2017 à 15:02.

Inoreader / lecteur de flux RSS

Personne qui propose cette ressource : Gatien
Type de ressources : Outil numérique
Adresse URL : http://www.inoreader.com/
Description : Inoreader vous permet de suivre des flux RSS, de les partager.
Il fonctionne aussi en français. Sa version gratuite est suffisante
InoreaderLecteurDeFluxRss (Ressourcerie), écrite par GatienBataille
créée le 11.01.2017 à 07:59, mise à jour le 11.01.2017 à 07:59.

L'accélérateur de projets

Personne qui propose cette ressource : Gatien
Auteur de cette ressource : Payette Adrien, Champagne Claude, Le groupe de codéveloppement professionnel, 1 vol., Québec, Canada, Presses de l’université du Québec, 1997.
Type de ressources : Méthodologie
Description : Pour assurer le succès d'une telle démarche, il est important de s'approprier la méthode et de suivre les règles qui en découlent.

Trois rôles devraient être assurés :
  • Un exposant : la personne qui présente sa situation problème.
  • Un animateur - gardien de la méthode : présente rapidement la méthodologie, rappelle les règles, assure le bon déroulement.
  • Un secrétaire : celui qui prend les notes (fonction partagée sur Etherpad).

Étape 0 : Préparation (5 min.)
Au début de la rencontre, le groupe devrait choisir :
Une personne qui présente sa situation-problème : il est conseillé qu'elle prépare sa question en amont à partir de sa réflexion sur ce qu'elle vit comme difficulté dans sa pratique professionnelle.
Un animateur (gardien de la démarche).
Une personne qui prendra les notes (ou fonction partagée sur pad).

Étape 1 : Exposé de la problématique ou de la situation (5 min)
La personne qui a accepté de soumettre son problème expose le plus clairement possible la situation et son contexte. Elle exprime ensuite la façon dont elle définit le problème. Les autres membres de l'équipe écoutent.

Étape 2 : Clarification de la problématique (5 min)
Les membres du groupe formulent les questions pour bien cerner la situation; ils doivent, à cette étape, s'en tenir à des questions d'information factuelle (meilleurs compréhension du contexte par ex). La personne qui a exposé sa situation apporte les précisions ensuite.

Étape 3 : Contrat - reformulation de la question (1 min)
La personne qui a exposé sa situation précise clairement ce qu'elle attend des autres membres du groupe. (je voudrais que le groupe m'aide à ...).

Étape 4 : Réactions, commentaires, suggestions (20- 30 min)
Ce sont surtout les autres membres du groupe qui interviennent : Ils donnent leurs impressions, réactions, perceptions connotées d'évaluation et d'interprétation de la situation.. Ils s'appliquent surtout à proposer une façon de voir autrement la situation, à la recadrer. Ils peuvent faire des suggestions pratiques ou donner des conseils.
La personne qui a exposé sa situation écoute et s'impose à ne pas intervenir. Elle a tout intérêt à noter par écrit ce qui lui paraît pertinent de retenir.

Étape 5 : Synthèse et plan d'action (5-10 min)
La personne qui a exposé sa situation prend quelques instant pour finaliser en mini plan d'action des remarques exprimées par les membres du groupe (une synthèse personnelle de ce qu'elle retient).
Pendant ce temps , les autres participants notent les idées et remarques qui peuvent leur être utiles dans leurs projets (idées transversales etc)

Après ce temps d'écriture , la personne qui a exposé sa situation présente son plan d'action, indique la façon dont elle entend donner des suites. Les autres membres du groupe n'ont pas à discuter des choix de la personne ou de son plan d'action; ils se comportent plutôt comme des témoins du cheminement de cette personne; ils peuvent exprimer leur soutien et leur encouragement.
Les idées "transversales" notées par les autres participants, seront présentées en grand groupe ensuite.

Étape 6 : Évaluation et intégration des apprentissages, vécu (5 -10 min)
Pour fermer correctement la rencontre, il convient de faire un retour sur ce qui s'est passé. La personne qui a demandé de l'aide peut exprimer son vécu ; le groupe peut évaluer sa façon de procéder et, au besoin, y apporter des correctifs pour la prochaine rencontre. Il est recommandé au groupe de se donner quelques minutes pour que chaque membre puisse noter ce qu'il retient de cette rencontre.

Adapté de : Payette Adrien, Champagne Claude, Le groupe de codéveloppement professionnel, 1 vol., Québec, Canada, Presses de l’université du Québec, 1997.
LAccelerateurDeProjets (Ressourcerie)
créée le 09.02.2017 à 11:54, mise à jour le 09.02.2017 à 11:05.

La BD sur l'Holacratie

Personne qui propose cette ressource : Astrid
Type de ressources : Concept
LaBdSurLHolacratie (Ressourcerie)
créée le 31.03.2017 à 10:05, mise à jour le 31.03.2017 à 10:05.

La dictature du copyright

Personne qui propose cette ressource : Gatien
Auteur de cette ressource : levinvinteur
Type de ressources : Site web ressource
LaDictatureDuCopyright (Ressourcerie)
créée le 23.01.2017 à 21:10, mise à jour le 23.01.2017 à 21:10.

La liste de discussion, c'est quoi ?

Personne qui propose cette ressource : Gatien
Auteur de cette ressource : Gatien
Type de ressources : Outil numérique
Description :

La liste de discussion

Communiquer et échanger de manière holoptique est essentielle dans un réseau.
La liste de discussion permet cette communication.
Définition : Une liste de discussion est une utilisation spécifique du courrier électronique qui permet le publipostage d'informations aux utilisateurs qui y sont inscrits.
Ne pas confondre liste de discussion et liste de diffusion
Dans la liste de diffusion, le responsable communique vers les membres. C’est une communication à sens unique et sans possibilités d’échanges entre les membres. On parlera plus classiquement de newsletter.

Principes de fonctionnement

Une liste de discussion permet l’échange entre les membres de la liste sans avoir à gérer, ni même connaître l’ensemble des adresses mails des membres du réseau.
A la création de la liste de discussion, une adresse mail générale est créé pour le réseau (par exemple : liste@cooptic.be).
En écrivant un mail à cette adresse liste@cooptic.be, le message sera délivré à l’ensemble des membres inscrits à cette liste de discussion. Chaque membre pouvant alors réagir au message en répondant lui aussi à l’ensemble des membres via cette adresse liste@cooptic.be

Dans un projet collectif, on fait quoi avec une liste de discussion ?

Les échanges réalisés sur la liste
  • permettent à un ensemble de personnes de s’approprier des informations ;
  • facilitent également l’entraide et la montée en compétence collective ;
  • servent de support pour développer des projets collectifs ;
  • Enfin, pour certains groupes permettent d’organiser des débats avec toute la communauté pour développer de l’intelligence collective ;

Les avantages

La liste de discussion présente quelques avantages au regard du groupe que l’on peut créer dans sa boîte mail.
  • Chaque membre gère lui même son abonnement / désabonnement à la liste de discussion. Ceci permet :
    • de ne pas avoir à communiquer son adresse mail perso à l’ensemble des membres du réseau
    • de ne pas dépendre des autres pour qu’ils acceptent (ou pas) de vous enlever (ajouter) de leur groupe
  • chaque membre utilise son propre logiciel de messagerie pour communiquer avec la liste de discussion, pas besoin de se rendre sur un site ou un service externe, tout se passe via votre propre messagerie (selon vos habitudes de travail)
  • Une fois inscrit, l’envoi du message à l’ensemble des membres ne demandent aucune autre action que l’envoi du message à la liste de discussion.
chaque membre peut appliquer via sa propre messagerie un classement des mails reçus par la liste de discussion (par exemple: un classement automatique dans un dossier pour lecture différée)
  • chaque membre peut via sa propre messagerie lire les messages de la liste de discussion en mode déconnecté une fois les messages téléchargés
  • chaque membre peut paramétrer la liste de discussion afin de recevoir les nouveaux messages compilés en un seul mail à des fréquentes choisies (chaque jour, chaque semaine, chaque mois)
  • Enfin, contrairement au forum qui demande à être visité régulièrement pour savoir s’il y a eu du changement, avec la liste de discussion c’est le nouveau message qui vient à vous.

Limites d’une liste de discussion

Lorsque le message est envoyé, il est envoyé vers tous les membres. Plus moyen de l’effacer ou de le récupérer !
Sans une certaine gymnastique, on peut vite se retrouver débordé par les nombreux mails échangés sur la liste de discussion (surtout si le réseau est grand et animé). Ceci peut toutefois être levé facilement si des règles de fonctionnement sont discutées dans le réseau (et encore mieux si vous ajoutez du classement automatisé dans votre messagerie)
Légitimement se posera la question de pourquoi une liste de discussion plutôt qu’un autre outil ? Facebook, twitter, whatsapp… permettent aussi facilement les échanges entre les gens…
La liste de discussion est la moins mauvaise des solutions ;-)
Elle offre :
  • la possibilité d’échanger tous ensemble et pas juste deux à deux
  • la possibilité d’échanger de manière asynchrone
  • la possibilité d’être tous avertis lors d’un nouveau message (push)

Si nous analysons le cas des forums
ce sont des outils pull c’est à dire qu’ils n’avertissent pas lorsqu’il y a un nouveau message posté sur le forum… ce qui limite fortement la participation. Si on décide d’activer la notification mail alors ils ressemblent furieusement à une liste de discussion (en moins bien)
De plus, l’animation d’un forum réclame en général 300 participants sans quoi le forum est rapidement “sans vie”

Si nous analysons facebook ou twitter
ici aussi il s’agit d’outils pull (ou en partie). Si la notification est activée, une fois encore on se rapproche de la liste de discussion sans la possibilité de répondre facilement.
De plus, un certain nombre de personnes (grandissant) ne souhaite pas aller sur facebook et twitter. Il est difficile de leur imposer ou de les pénaliser.
La crainte principale est de se voir submerger par les mails. Il s’agit d’un problème sérieux mais pour lequel nous sommes moins démunis.
Le nombre de mails “acceptable” varie :
  • un par semaine maximum pour certains publics très réticents
  • un par jour en moyenne pour la plupart des personnes
  • plein de mails sont parfois acceptables pour certains groupes très militants
Dans un réseau actif et comptant beaucoup de membres, le nombre de mails échangés chaque jour sur la liste de discussion peut en rebuter plus d’un et provoquer un désabonnement massif !
Quelques trucs et astuces à discuter ensemble au lancement de la liste de discussion permettent de limiter ces désagréments :
  • Le plus important est de ne pas polluer la liste de discussion avec des échanges hors propos par rapport au réseau.
  • Aussi important est de ne pas maintenir des échanges entre quelques membres sur la liste de discussion. Si après un appel général sur le liste de discussion, quelques membres sont intéressés de poursuivre l’échange, il est plus judicieux de sortir ces échanges de la liste de discussion et de les poursuivre via les mails perso. TOUTEFOIS, il est vital pour le réseau que les échanges ayant eu lieu en dehors de la liste de discussion fassent l’objet d’une restitution synthétique sur la liste de discussion cette fois.
  • Il est bon de garder une trace synthétique des échanges ayant eu lieu sur la liste de discussion et ce, sur un espace extérieure (comme par exemple le site internet du réseau) afin de permettre à ceux qui rejoignent la liste de discussion en cours de route de pouvoir s’insérer plus facilement dans le réseau en lisant son “histoire” et ses règles de fonctionnement (celles-ci peuvent d’ailleurs faire l’objet d’un premier échange sur la liste de discussion).
  • Un travail de sensibilisation à la rédaction de mails “non nocifs” pour la liste et la planète peut (doit) être envisagé.
    • Choix de l’objet du mail (info, décision…)
    • Gestion des pièces jointes (si possible pas de pièce jointe)
    • Contenu du mail bref et concis, un seul sujet par mail. Pas de mail type : “merci”
    • Lien clicable directement dans le mail pour faciliter le passage à l’acte
    • @mention directe des gens plus particulièrement concernées
    • Renvoi systématique des propositions de discussions plus ciblées vers espace de co-écriture
Il existe pas mal d’outils pour créer des liste de discussion.
La plupart des hébergements web en propose.
  • Mailman : logiciel libre installé sur de nombreux serveurs web
  • Ezmlm : logiciel libre installé sur de nombreux serveurs web
Si vous n’avez pas d’hébergement web, vous pouvez vous tourner vers
LaListeDeDiscussionCEstQuoi (Ressourcerie), écrite par GatienBataille
créée le 11.01.2017 à 08:22, mise à jour le 11.01.2017 à 08:22.

La sérendipidé

Personne qui propose cette ressource : Gatien
Type de ressources : Concept
Description :
image La_serendipite.jpg (1.0MB)
LaSerendipide (Ressourcerie), écrite par GatienBataille
créée le 11.01.2017 à 08:00, mise à jour le 11.01.2017 à 08:00.

La tragédie des 3C (complexe, cohérent et complet)

Personne qui propose cette ressource : Gatien
Auteur de cette ressource : Jm Cornu
Type de ressources : Concept
Description :

La tragédie des 3C


Une régulation complète et cohérente dans un monde complexe ?
Notre monde est complexe. Cela ne veut pas dire qu’il est compliqué, mais plutôt que c’est un ensemble d’éléments qui interagissent ensemble. Que ceux-ci soient des citoyens, des consommateurs, des sociétés, des gouvernements ou n’importe quel autre organisme, le tout forme un réseau complexe de personnes et de groupes qui échangent entre eux.

Les lois de la complexité ont une particularité, elles s’appliquent à tous les domaines. Que le système soit formé de personnes, de machines ou de molécules, certaines règles s’exercent de la même façon. Les sciences de la complexité sont jeunes, mais elles peuvent ainsi s’enrichir des travaux réalisés dans différents domaines scientifiques : économie, sociologie, biologie ou physique par exemple. L’une de ces règles a été découverte en 1931 par le mathématicien et logicien Kurt Gödel. Il souhaitait savoir si les mathématiques (un système complexe où des « postulats » de départ interagissent entre eux) sont complètes et cohérentes, ce qui est la moindre des choses apparemment. Pourtant il arriva au résultat exactement inverse !

Nous pourrions résumer les deux théorèmes d’incomplétude et de cohérence limitée de Gödel en langage commun de la façon suivante : quand un système dépasse un certain seuil de complexité, il ne peut être à la fois complet et cohérent. Ce résultat produisit une véritable onde de choc. Mais pour en prendre la mesure, nous devons admettre qu’il s’applique à n’importe quelle sorte de système complexe, y compris les réseaux humains utilisés en économie, sociologie, politique…

Il n’est pas possible d’avoir à la fois de la complexité, de la cohérence et de la complétude. Les systèmes que nous mettons en place manqueront au moins un de ces trois objectifs. Si nous n’en sommes pas conscients, nous ne pourrons pas choisir celui auquel nous sommes prêt à renoncer. Nous pourrons même faillir sur deux d’entre eux ou sur la totalité.
Nous risquons ainsi de transformer un réseau complexe en un système « simpliste ». Pour réguler, il suffirait d’établir des liens entre un pouvoir central et chacune des personnes concernées sans prendre en compte les liens ENTRE les personnes. Mais dans le même temps nous perdrons une des caractéristiques les plus importantes des systèmes complexes : sa capacité d’auto-adaptation. L’adaptation, et donc la survie du système, ne dépendent alors plus que de la personne ou de l’organisme qui se retrouve au centre de ce système en étoile. Un tel système n’est plus complexe car tous les échanges se font uniquement entre le point central et un des participants. Une telle organisation ne peut fonctionner correctement que si on élimine toute possibilité d’échange entre les membres. Supprimer la complexité dans notre « société en réseau » est cependant encore moins facile que dans n’importe quelle période précédente.

Nous risquons également de mettre en place une régulation qui n’est pas complète. Comment s’appliquent les règles que détermine un comité décisionnel à ses propres membres ? Les représentants peuvent-ils se représenter eux-mêmes ? Ils font pourtant partie du « peuple » dont ils ont la représentation. Si nous souhaitons, pour être complet, que la régulation proposée s’applique à celui qui la met en œuvre, ce dernier se trouve alors face à une incohérence : son intérêt individuel peut se trouver en conflit avec l’intérêt général alors même qu’on lui a délégué la capacité de préserver cet intérêt général. Pour résoudre cette difficulté, nous présupposons que le décideur choisira systématiquement l’intérêt général. Pour en être plus sûr, nous mettrons en place une forme de surveillance du fonctionnement du système que nous espérerons… complète.

Fermer les yeux sur l’incohérence des intérêts, sur l’incomplétude de notre surveillance du système ou sur la tendance à supprimer les échanges entre membre pour réduire la complexité ne résout pas notre problème. Nous devons accepter que lois de la complexité interdisent aux systèmes que nous mettons en place d’être à la fois complexes, complets et cohérents.

Un éclairage intéressant nous a été apporté par Michel Serres lors d’un échange que nous avions eu. Il expliquait, en tant qu’ancien marin gascon, que sur un bateau il y avait toujours deux chefs : un chef de quart et un chef de pont. L’un punit, l’autre récompense. Il existe des cas de figure où un membre de l’équipage doit faire quelque chose d’interdit pour sauver le bateau. Dans ce cas, il est important qu’il soit récompensé, sinon la prochaine fois il ne sauvera pas le bateau. Mais il est également important qu’il soit puni, sinon chacun risque de ne plus respecter les consignes et le bateau se retrouve également en danger. En perdant la cohérence, il devient possible de conserver la complexité (un bateau est un système complexe qui doit s’adapter à son environnement) mais aussi de prendre en compte tous les cas de figure, y compris ceux très particuliers qui nécessitent cette double réaction. Plutôt que de perdre totalement la cohérence, l’idée consiste à utiliser deux décideurs. Chacun d’eux a sa propre cohérence même si leurs actions conjuguées peuvent sembler incohérentes entre elles.

Nous retrouvons cette tension entre deux objectifs apparemment incohérents dans de nombreux autres cas. Norbert Alter, par exemple, décrit le processus d’innovation comme une tension entre le « créateur » et les « conservateurs ». C’est grâce à cette tension qu’une création peut ensuite être acceptée par le groupe pour devenir une innovation, c’est-à-dire une création que la collectivité s’est appropriée. Le rôle du chef consiste alors non plus à trancher définitivement pour l’une ou l’autre des parties mais à faciliter ce double courant pour mettre en place un environnement favorable d’où les innovations pourront émerger.

Dans toutes nos réflexions sur la gouvernance et les différents modes de régulation, nous devons prendre en compte que le monde dans lequel nous vivons est intrinsèquement complexe. Nous pouvons tenter de le simplifier pour qu’il puisse être concevable par un très petit nombre de ses membres. Nous pouvons également choisir de profiter de cette complexité et de sa capacité d’auto-adaptation. Dans ce cas, il nous appartient d’opter en toute conscience sur laquelle de ces notions, la cohérence ou la complétude, nous sommes prêts à faire des concessions.
LaTragedieDes3cComplexeCoherentEtCompl (Ressourcerie), écrite par GatienBataille
créée le 11.01.2017 à 08:16, mise à jour le 11.01.2017 à 08:16.

Le PAD / espace de coécriture

Personne qui propose cette ressource : Gatien
Auteur de cette ressource : Gatien
Type de ressources : Outil numérique
Adresse URL : http://www.framapad.org
Description :

Le pad


Alors que nous sommes tous ou presque connectés, et que les outils numériques devraient nous aider,
  • nous ne parvenons pas à organiser l'amont et l'aval de nos réunions avec nos partenaires, nos citoyens sans être inondé de mails,
  • nous ne savons pas comment partager la prise de notes durant les réunions, comment favoriser la participation durant les réunions, comment inclure les apports de ceux qui peuvent pas être là "physiquement".

Cette situation découle de l'utilisation quasi exclusive du mail dans des contextes qui ne lui conviennent pas (et c'est normal, on nous a pas appris, on nous a dit, il faut coopérer, voici un ordinateur...) du coup, on utilise l'outil qu'on connait comme si c'était le seul jusqu'à être nous même noyé dans nos mails et les réponses qu'ils engendrent !

Bon sang qu'il serait pourtant agréable de pouvoir par exemple sur un seul et même document
  • créer un OJ et permettre aux participants de l'amender, le compléter avant la réunion
  • d'utiliser ce même doc en réunion pour collecter les discussions (et pourquoi pas collectivement) / de rendre visible les apports de chacun et pourquoi pas même de tenir compte des questions et apports de ceux qui ne peuvent être là physiquement
  • pour ensuite, toujours sur ce même doc, mettre le projet de PV en discussion pour finir par un PV figé !
Bonne nouvelle, ceci est possible dès demain, sans compétences techniques et dans quasi tous les contextes de travail ;-) avec un PAD
Terriblement simple car il "suffit" d'une connexion web (et encore on peut faire sans si nécessaire) / pas de compte, pas de login, c'est parti !

Le pad permet de créer un espace où :
  • on peut collectivement et simultanément prendre des notes
  • on peut donner son avis même si on ne peut être physiquement présent à la réunion (on peut le coupler avec une vidéoconférence)
  • on peut laisser les participants donner leurs avis AVANT et APRES la réunion
  • on peut faire une réunion, un débat en rendant visible les apports de chacun
  • on peut terminer une réunion avec un compte-rendu quasiment rédigé
  • on peut collecter des questions (en réunion publique)
  • on peut faire un site web ultra simple
  • on peut faire un doodle très simple
  • liste non exhaustive !!!
  • le rôle du secrétaire
    • souvent peu envié mais en même temps rôle "stratégique"
    • on peut avoir plusieurs secrétaires
  • la notion de pouvoir / du faire ensemble (vraiment)
    • si chacun peut modifier les notes de chacun, qui a le pouvoir ?
    • si il n'y a pas de barrière d'accès, il faut changer de point de vue... gérer à posteriori les risques plutôt que fermer à priori
  • la notion de partage, de visibilité
    • si je montre en réunion ce qui est "noté", je rassure, je suis transparent, je peux reformuler => je fais baisser le risque de participer
=> on voit bien que le pad pose énormément de questions sur nous, plus que sur la technique
  • je me rends sur www.framapad.org (j'en profite pour glisser le site web dans mes favoris !)
  • je clique sur créer un pad (un pad est généré automatiquement). Si je souhaite pouvoir choisir son nom, je clique sur "option"
  • la durée du pad est à choisir >> c'est la durée à partir de la dernière modification >> après il disparaît si on ne modifie plus rien.
  • le pad s'affiche avec un petit message explicatif que je peux enlever une fois lu
  • pour partager le pad, il me suffit de communiquer son adresse url
  • dès que la personne clique sur le lien, elle arrive sur le pad
  • je vois le nombre de personnes connectées en haut à droite à côté du petit bonhomme
  • en cliquant sur celui-ci vous pouvez par ailleurs vous "nommer" et vous choisir une couleur de note
Vous trouverez aussi dans la barre de menu
  • une petit horloge qui vous permettra de voir l'évolution des notes réalisées sur votre pad (c'est un historique)
  • une étoile qui vous permettra de "sauver" un état particulier de votre pad et d'y revenir plus facilement
Pour faciliter son utilisation
  • commencer en présence (on n'envoie pas le PAD à l'avance s'ils ne l'ont jamais utilisé)
  • projeter la prise de notes (même si on est seul à noter - sinon ça ne sert à rien) Intérêt surtout qd les gens découvrent l'outil >> au bout de la 3e réunion, souvent 2 personnes qui notent en même temps
  • oser le faire (au début on est seul mais très vite on l'est moins !)
  • activer quelques suiveurs - complices
  • inviter à poursuivre à distance / inciter à participer ("vous pouvez continuer et contribuer après la réunion")
  • ajouter une note en début de document "pas de soucis si vous vous faites des fautes, on peut revenir en arrière..."
  • faire des fautes dans les noms (pour ne pas que les gens aient peur de contribuer)
  • faire confiance à la communauté
  • refaire ... ça va prendre ;-) certains vont râler... beaucoup vont apprécier !
  • pour une utilisation lors d'une conférence, idéalement avoir 2 projecteurs : un pour le PAD, un pour la présentation
Pour gérer la prise de notes à plusieurs
  • au début ça perturbe... ça prend notes en bas et en haut ... plusieurs fois la même chose.. impression de désordre mais
    • c'est normal, on s'approprie l'outil (et ses limites), ça soulève des questions, notamment sur ce qu'on veut faire ensemble et comment...
    • important de faire un retour d'usage
    • rapidement, des rôles se dessinent (tapeuraukm, correcteur, metteur en page, structurateur...)
  • Il est possible quand on a un peu d'aisance, de se dire qu'un ou plusieurs d'entre nous captent des infos spécifiques durant la réunion et le place dans un endroit spécifique du pad (les tâches @qqlun ou des infos importantes #décision ou #agenda...)
  • Parfois en fin de réunion, le pad reste "brouillon", on peut alors de prendre un temps collectif pour en 5 minutes faire un "rapport d'étonnement" en haut du pad qui en 10 ou 15 lignes reprend l'essence des discussion (le détail se trouve en dessous pour ceux qui veulent lire)
  • Attention, un pad n'est pas un espace de stockage, sa durée de vie est limitée... faites en un espace de travail qui vit, pas un espace de stockage !
  • On peut importer ou exporter un document (cf. double flèche gauche-droite en haut à droite du document)
  • Attention à ne pas perdre url / inclure dans un wiki ;-)
  • c'est ouvert, très ouvert / mais ne surestimez vous pas les risques ?
LePadEspaceDeCoecriture (Ressourcerie), écrite par GatienBataille
créée le 11.01.2017 à 08:21, mise à jour le 11.01.2017 à 08:21.

Le pouvoir de l'Intelligence Collective

Personne qui propose cette ressource : Astrid
Auteur de cette ressource : Csur la Télé
Type de ressources : Expérience inspirante
Description : Le documentaire «Le pouvoir de l'intelligence collective» est le bilan de quatre années d'expérimentation d'un nouveau modèle de gouvernance participative, la sociocratie, organisé en coopérative de solidarité. Réalisé dans le cadre du projet du laboratoire rural «Mon rêve, mon village» à la Coop Csur situé à Très-Saint-Rédempteur (Québec), le documentaire vise à transmettre les connaissances et expériences acquises tout au long du projet.
Produit et réalisé par Csur la télé © 2014
LePouvoirDeLIntelligenceCollective (Ressourcerie)
créée le 27.01.2017 à 14:04, mise à jour le 27.01.2017 à 14:04.

Les Biquettes de l'Espoir

Personne qui propose cette ressource : Astrid
Auteur de cette ressource : Mr Mondialisation
Type de ressources : Expérience inspirante
Description : La gestion des bords de route par une équipe en réinsertion qui encadrent des chèvres : une expérience réussie au sein du Parc !
LesBiquettesDeLEspoir (Ressourcerie)
créée le 13.02.2017 à 12:23, mise à jour le 13.02.2017 à 12:23.

Les capcha pour numériser les livres anciens

Personne qui propose cette ressource : Gatien
Type de ressources : Site web ressource
Description :

Le pouvoir coopératif (non conscient)


Comment dériver un usage banal (entrer un code dans un captcha) pour en faire de la valeur (la numérisation de livres anciens) ?
Simple, faites travailler vos utilisateurs pour vous !
200 millions de captchas sont résolus chaque jour par les utilisateurs.
Un captcha c'est ce mélange de lettres et chiffres qu'on vous demande parfois de remplir en bas d'un formulaire.
À raison de 10 secondes par captcha, cela fait 2 milliards de secondes, soit l’équivalent de 63 années par jour de temps humain utilisé pour une tâche rébarbative.

Luis von Ahn, professeur au département d’informatique de l’université de Carnegie-Mellon, décide d’utiliser ce temps perdu pour réaliser quelque chose d’utile pour l’humanité :
la numérisation de livres anciens. C’est ainsi qu’est né reCAPTCHA.

Dans cette vidéo découvrez ce travail autour des captcha mais aussi le nouveau projet de traduction de l'internet
LesCapchaPourNumeriserLesLivresAnciens (Ressourcerie), écrite par GatienBataille
créée le 11.01.2017 à 08:16, mise à jour le 11.01.2017 à 08:16.

Les dérives de la propriété intellectuelle (et droit d'auteur)

Personne qui propose cette ressource : Gatien
Auteur de cette ressource : Lionel Maurel et Thomas Fourmeux
Type de ressources : Site web ressource
Description : Chaque semaine, une revue des dérives de la propriété intellectuelle et du droit d'auteur ou "quand un système atteint ses limites".
LesDerivesDeLaProprieteIntellectuelleEt (Ressourcerie)
créée le 23.01.2017 à 20:57, mise à jour le 23.01.2017 à 20:57.

Les limites du travail en open space

Personne qui propose cette ressource : Gatien
Auteur de cette ressource : cerveau et psycho
Type de ressources : Méthodologie
Description : EN BREF
En vingt ans, la densité moyenne des bureaux a augmenté de 40 %.
La majorité des employés travaillent en openspace : 60 % d’entre eux se plaignent du bruit.
Malgré les attentes en matière de communication entre salariés, les effets semblent plutôt négatifs :
  • pertes de concentration,
  • de productivité
  • et de motivation.
Pour palier les inconvénients de l’openspace, il faut lutter contre le bruit et ménager des espaces d’intimité.

En savoir plus via le fichier attaché
LesLimitesDuTravailEnOpenSpace (Ressourcerie), écrite par GatienBataille
créée le 11.01.2017 à 08:15, mise à jour le 11.01.2017 à 08:15.

Les outils de l'intelligence collective

Personne qui propose cette ressource : Astrid
Type de ressources : Site web ressource
Description : Exemples d'initiatives citoyennes et boîte à outils d'animation de groupes
LesOutilsDeLIntelligenceCollective (Ressourcerie)
créée le 06.01.2017 à 10:53, mise à jour le 06.01.2017 à 10:53.

Les projets collectifs qui durent sont sous licence CC BY SA

Personne qui propose cette ressource : Gatien
Auteur de cette ressource : Gatien Bataille
Type de ressources : Concept
LesProjetsCollectifsQuiDurentSontSousLic (Ressourcerie)
créée le 23.01.2017 à 21:58, mise à jour le 09.02.2017 à 10:18.

Les risques du métier d'animateur de projets collectifs

Personne qui propose cette ressource : Gatien
Auteur de cette ressource : gatien
Type de ressources : Concept, Méthodologie
Description :

Les 4 risques "perso" de l'animateur de projets collectifs


Nous croulons tous sous une liste de culpabilité autrement appelée liste de tâches ;-)
Cette liste sans fin, nous rend complètement indisponible pour notre projet (collectif ou pas).
Plongé dans le guidon, nous sommes
  • en incapacité de travailler SUR notre projet et pas uniquement pour notre projet !
  • en incapacité d’avoir du temps disponible pour répondre au collectif. Difficile dans ces conditions de faciliter l’implication des autres membres du projet.
  • êtes-vous vraiment ici ou aussi en train de penser à ce que vous n’aurez pas fait aujourd’hui ? ;-)
Que faire ?
  • comprendre la loi de parkinson (plus on a de temps pour remplir une tâche, plus elle prend du temps)
  • s’arrêter pour réfléchir / placer ses "gros cailloux"
    • pas possible ?
    • ok l’environnement pense pour vous dès lors… on peut vivre avec ;-) mais il devient dur de s’en plaindre
  • organiser son temps / nous ne sommes pas multitâches, nous le croyons !
  • comprendre le fonctionnement du cerveau humain
    • il reporte toujours le compliqué car c'est coûteux en énergie.
    • or chaque petite victoire libère de l’endorphine… hormone du plaisir… d’où recherche de plein de petits plaisirs donc petites tâches (lire un mail) plutôt que grosses !!
    • => donc découper en petites tâches ou commencer par le plus chiant… ça libère l’esprit pour la suite
  • tenir compte de ses besoins / impossible de répondre à ceux des autres, si les siens ne sont pas remplis
    • si je vous demandais là maintenant de réfléchir à un besoin perso que vous aimeriez satisfaire dans le prochain quart d’heure ? possible, facile ?
    • vous offririez vous ce quart d’heure ?
    • le faites-vous de temps en temps de manière personnelle ?
Trois minutes. C''est le temps de concentration moyen des adultes sur une tâche intellectuelle, mesuré en 2012 à l’'université de Californie. Le reste du temps, on décroche. Surtout en présence d’un écran, d’un smartphone.
Quand on sait qu'il nous faut 10 minutes pour être dans un état de concentration correct pour mener une tâche intellectuelle....
on est mal ;-)
Que faire ?
  • comprendre les limites du cerveau humain
    • notre mémoire de travail est très limitée… 7 +/- 2 espaces
    • la mise en éveil “dans l’attente de l’alerte” nous fait perdre 1 de ces espaces… soit plus de 10 % de capacité de travail
    • des études montrent que "être dans l’attente des mails" (même si on a désactivé les notifications) nous fait perdre 10 points de QI
  • sacraliser des temps de travail
    • ménager des espaces hors flux : je connais des gens qui prennent le train pour travailler !
      • dans les bureaux (espace physique)
      • dans les organisations d'équipe
      • en parler collectivement, nous sommes tous confrontés à ce problème !
  • sortir du flux / couper les alertes / reprendre le contrôle
    • couper les alertes de bureaux facebook, twitter, mails, skype...
    • organiser sa messagerie pour la désengorger automatiquement (surtout quand on utilise une liste de discussion)
    • faire des tris automatiques et ne lire que quand on le décide
    • accepter de ne pas lire tous les mails / on n’en meurt pas !
    • gérer la liste de discussion quand on est animateur et ne pas l’utiliser comme un troll quand on est membre
    • ne pas rendre infobèse son entourage
En tant qu’animateur de projets vous recevez ou générez de nombreuses idées. La plupart du temps elles arrivent quand on ne s’y attend pas… c’est le bonheur de la  sérendipité. Pour ne pas perdre ces idées, infos utiles… il faut que vous puissiez garder du temps de cerveau. Nous l’avons vu, notre cerveau est limité dans sa mémoire de travail mais aussi dans la gestion de sa mémoire à court terme.
Que faire ?
  • comprendre les limites de la mémoire de travail
    • la mémoire humaine est composée de 2 parties (mémoire à court terme et à long terme)
    • la mémoire à court terme (ou de travail) / elle a une capacité limitée (7 +/- 2 places) et a une durée limitée à quelques secondes
    • si je ne peux délester ma mémoire courte, je fais tourner en boucle les infos et perd la capacité de travailler ou de stocker des infos nouvelles
    • si je peux délester, alors je libère et récupère de la capacité de travail !
Comment ?
  • utiliser des délesteurs
    • papier, un bon carnet ;-) avec un système de contextualisation, classement simple, bref des méta données
    • outils numériques de gestionnaire de notes (evernote, https://laverna.cc, google keep, onenote ...)
  • En tout cas : délester même si vous n’y revenez plus ;-)
En combinaison avec les autres risques, il est fréquent d’oublier, de manquer de temps ou d’un outil simple pour partager ce que vous collectez via les membres ou votre veille.
vous êtes le maillon faible, l’entonnoir qui bloque les infos ;-(
Que faire ?
  • Etre capable de rapidement installer un outil de collecte et de triage des infos. Cela peut passer par un wiki, un pad pour commencer.
  • L’idée consiste à pouvoir vous permettre de délester idées et contenus qui intéressent le collectif sur un espace accessible au collectif ! Dans l’idéal, permettre aussi que le collectif puisse déposer ses trouvailles. (voir la page des ressources partagées par exemple)
LesRisquesDuMetierDAnimateurDeProjetsCo (Ressourcerie), écrite par GatienBataille
créée le 11.01.2017 à 08:27, mise à jour le 11.01.2017 à 08:27.

Le tableau de notes

Personne qui propose cette ressource : Gatien
Auteur de cette ressource : gatien
Type de ressources : Méthodologie
Description : Nous sommes encore très ancrés dans la prise de note linéaire (et le plus souvent individuelle).
Il est possible de capter des infos lors d'un cours, d'une conférence en structurant sa prise de note.
L'idée consiste à préparer un caneva de notes à l'avance sous forme de tableau. La prise de notes portera en elle-même un sens supplémentaire, sorte de pré-tri (méta données).
Un premier pas pour la prise de note sous forme de carte mentale ;-)

Pour notre formation, je vous propose ce tableau.

image Cooptic_4_plan_formation.png (59.4kB)
LeTableauDeNotes (Ressourcerie), écrite par GatienBataille
créée le 11.01.2017 à 09:12, mise à jour le 11.01.2017 à 08:12.

Le wiki de rochefort en transition

Personne qui propose cette ressource : Gatien
Type de ressources : Site web ressource
Description : Exemple d'usage de Yeswiki
LeWikiDeRochefortEnTransition (Ressourcerie), écrite par GatienBataille
créée le 11.01.2017 à 08:06, mise à jour le 11.01.2017 à 08:06.

Lire les flux RSS avec Fiferox

Personne qui propose cette ressource : Gatien
Type de ressources : Outil numérique
Description : Cette extension vous permet de vous abonner et des gérer vos flux RSS directement dans votre firefox.
LireLesFluxRssAvecFiferox (Ressourcerie), écrite par GatienBataille
créée le 11.01.2017 à 08:09, mise à jour le 11.01.2017 à 08:09.

MOOC Gouvernance partagée

Personne qui propose cette ressource : Astrid
Auteur de cette ressource : Mouvement Colibris et Université du Nous
Type de ressources : Site web ressource, Méthodologie
Description : Postures, outils, pratiques pour réinventer notre faire ensemble
Du 30 mars 2017 au 25 juin 2017
MoocGouvernancePartagee (Ressourcerie)
créée le 08.03.2017 à 16:45, mise à jour le 08.03.2017 à 15:47.

Multibao : l'Open bar des expériences et des pratiques collectives

Personne qui propose cette ressource : Astrid
Type de ressources : Site web ressource
Adresse URL : http://www.multibao.org/
Description : Des fiches méthodologiques
- de techniques d'animation de groupes ludiques et créatives
- d'outils numériques pour travailler en réseau
- ...

Des fiches expériences de participation citoyenne sur des thématiques diverses : habitat, urbanisme, solidarité, démocratie...
MultibaoLOpenBarDesExperiencesEtDesPr (Ressourcerie)
créée le 21.12.2016 à 15:52, mise à jour le 21.12.2016 à 15:06.

Méthode de mémorisation (par chemin visuel)

Personne qui propose cette ressource : Gatien
Auteur de cette ressource : http://les-secrets.com
Type de ressources : Méthodologie
Adresse URL : http://les-secrets.com
Description :

Tiré de "Les 10 secrets de votre mémoire"


Je vous propose un simple exercice : mémoriser cette liste de 10 mots n’ayant aucun rapports entre eux, grâce à ce qu'on appelle la méthode des liens :
  • Argent – montre – fenêtre – livre – ceinture – chaussure – crayon – micro – mouche – voiture

Vous pouvez les apprendre par cœur, un par un, en appliquant la bonne vieille méthode de la répétition. Cette méthode fonctionne mais présente des lacunes. Notamment, il y a de fortes chances pour que vous oubliez très vite la plupart des mots appris. Or, ce qui nous intéresse, c’est de pouvoir retrouver ces mots parfaitement et pour longtemps ! Il existe une autre méthode, plus rapide et plus économique. Elle est très simple et part du principe qu’un mot en rappelle un autre. Lisez et visualisez bien ce qui suit :
Imaginez une pièce d’argent, que vous mettez autour du poignet comme une montre. Visualisez bien la scène et répétez vous «
  • je mets une pièce d’argent autour du poignet comme une montre ».
  • puis imaginez une montre que vous jetez par la fenêtre ;
  • lorsque vous fermez cette fenêtre, un livre en traverse le carreau dans un grand bruit de verre cassé ;
  • ce livre est solidement fermé avec une ceinture ;
  • la ceinture se détache et ondule comme un serpent vers les chaussures ;
  • vous prenez une chaussure et vous écrasez un crayon avec ;
  • ce crayon, finalement vous sert de micro ;
  • ce micro capte le « bzzzz » d’une grosse mouche ;
  • finalement, cette mouche s’écrase contre une voiture.

Avez-vous bien visualise? ces petites scènes ? Alors vous ne devriez avoir aucun mal à réciter tous ces mots dans l’ordre ! Et même à l’envers ! Et maintenant, si je vous dis « fenêtre », êtes-vous capable de me donner les mots d’avant et d’après ?
MethodeDeMemorisationParCheminVisuel (Ressourcerie), écrite par GatienBataille
créée le 11.01.2017 à 08:07, mise à jour le 11.01.2017 à 08:07.

Méthodo pour un Territoire Hautement Citoyen

Personne qui propose cette ressource : Astrid
Auteur de cette ressource : Association Démocratie Ouverte
Type de ressources : Méthodologie
Description : Méthodologie pour installer une dynamique d'amélioration continue de la démocratie dans un territoire (nouvelle gouvernance)
methodopourunterritoirehautementcitoyen_demarche-democratie-ouverte.png
MethodoPourUnTerritoireHautementCitoyen (Ressourcerie), écrite par AstridDutrieu
créée le 07.04.2017 à 12:07, mise à jour le 07.04.2017 à 12:07.

Notion d'outil convivial / Y Illich

Personne qui propose cette ressource : Gatien
Auteur de cette ressource : wikipedia / Gatien
Type de ressources : Concept
Description :

Qu'est-ce qu'un outil convivial ?

La notion d'outil convivial a été développée initialement par Ivan Illich . Elle s'oppose à l'idée d'outil industriel ou aliénant.

Le terme d'outil est utilisé ici dans un sens très large, c'est-à-dire tout instrument, objet ou institution mis au service d'une intentionnalité ou comme moyen d'une fin (tournevis, téléviseur, usine de cassoulet, autoroutes, langage, institution scolaire, permis de construire, lois, etc). Toute action humaine et relation sociale se fait donc par le biais d'outils.
Illich montre toutefois que les outils ne sont pas neutres et modèlent les rapports sociaux entre les hommes ainsi que le rapport de l'homme au monde. (imaginez une journée de gestion en forêt avec une tronçonneuse ou un scie égoïne : il est fort à parier que la gestion ne sera pas identique => les outils ne sont pas neutres)

Illich distingue ainsi les outils selon leur degré de convivialité.
L'outil convivial est maîtrisé par l'homme et lui permet de façonner le monde au gré de son intention, de son imagination et de sa créativité. C'est un outil qui rend autonome. C'est donc un outil avec lequel travailler et non un outil qui travaille à la place de l'homme. À l'inverse l'outil non-convivial le domine et le façonne.

Un outil convivial doit donc selon lui répondre à trois exigences :

  • il doit être générateur d'efficience sans dégrader l'autonomie personnelle;
    • son usage ne m'hyperspécialise pas au détriment du tout...
    • actuellement, on revient à du travail à la chaine, chacun efficient dans son "micro domaine" mais sans vision d'ensemble, sans savoir si ça a un sens
  • il ne doit susciter ni esclave ni maître;
    • il ne doit pas m'enlever "ma capacité à", ni "le pouvoir de"
    • je ne peux pas réparer ma voiture car je perds la garantie même si j'en étais capable
  • il doit élargir le rayon d'action personnelle.
    • donner des idées d'actions y compris dans d'autres contextes

Voici quelques exemples :


les outils conviviaux
  • la bicyclette, le roulement à billes, les moteurs, le téléphone, la force hydraulique, la perceuse, le monte-charge, etc.
les outils non-conviviaux
  • l'automobile (qui crée les distances et refaçonne les villes au détriment des piétons et cyclistes),
  • l'école pour tous (qui produit des cancres et la ségrégation qui va avec),
  • nos systèmes de santé (qui industrialisent naissance et mort, et qui engendrent faux espoirs, prolongation de la souffrance, solitude et dégradation du patrimoine génétique),
  • le prêt à intérêt (qui créé l'idée du « manque » de temps),
  • les normes de construction (qui privent les individus de construire leur propre maison), etc.

Il précise ainsi que la convivialité d'un outil est indépendante de son niveau technologique (un animateur est-il convivial ?) ou de son niveau de complexité (Illich cite le téléphone comme exemple). Un outil convivial peut de plus être dénaturé par son opérateur ou ses usagers (ex. téléphonie abusive qui nuit aux relations sociales, bibliothèques que l'on enferme dans des universités fermées au public, extraction dentaire que l'on réserve au monopole d'une profession, moteurs conçus pour empêcher l'individu de les réparer, mailing list non ouverte ou à modération contrôle par un ou quelques individus...).

D'après lui, les outils deviennent non-conviviaux en franchissant certains seuils. Il distingue ainsi
  • un premier seuil qui est franchi quand on prend le moyen pour une fin (par exemple quand une institution en arrive à fixer elle-même ses fins) et que la mesure statistique de l'efficacité devient le seul but (il donne l'exemple de la santé). Il parle aussi de "monopole radical"
  • Un second seuil est franchi quand l'outil industriel censé répondre à des besoins crée de nouveaux maux plus graves que les premiers (notion de désutilité marginale).
NotionDOutilConvivialYIllich (Ressourcerie), écrite par GatienBataille
créée le 11.01.2017 à 08:05, mise à jour le 11.01.2017 à 08:05.

Pêle-mêle d'initiatives citoyennes

Personne qui propose cette ressource : Astrid
Auteur de cette ressource : On passe à l'acte
Type de ressources : Site web ressource, Expérience inspirante
Description : Courtes vidéos documentaires, interviews, reportages qui mettent en lumière des gens et leurs idées, leurs projets, leurs actions exemplaires
PeleMeleDInitiativesCitoyennes (Ressourcerie)
créée le 18.01.2017 à 13:05, mise à jour le 18.01.2017 à 13:05.

Rencontres Moustic

Personne qui propose cette ressource : Astrid
Type de ressources : Site web ressource
Description : Rencontres annuelles des acteurs de la coopération
Thème de 2017 : agir collectivement à l'ère du numérique
RencontresMoustic (Ressourcerie)
créée le 03.03.2017 à 11:35, mise à jour le 03.03.2017 à 11:35.

Saulieu Demain

Personne qui propose cette ressource : Astrid
Auteur de cette ressource : Saulieu Demain
Type de ressources : Expérience inspirante
Description : Un collectif s'est formé après le visionnage du film "Saulieu Demain" en janvier 2016.
Aujourd'hui, 130 membres participent à la communauté, autour de 10 projets (incroyables comestibles, soirées mensuelles, visites découvertes, monnaie locale, groupe de discussion, atelier cuisine, théâtre…).
SaulieuDemain (Ressourcerie)
créée le 30.03.2017 à 11:47, mise à jour le 30.03.2017 à 11:47.

Thunderbird pour suivre des flux RSS

Personne qui propose cette ressource : Gatien
Type de ressources : Outil numérique
ThunderbirdPourSuivreDesFluxRss (Ressourcerie), écrite par GatienBataille
créée le 11.01.2017 à 08:03, mise à jour le 11.01.2017 à 08:03.

un robot sous marin d'eau douce co-construit !

Personne qui propose cette ressource : Tanguy
Type de ressources : Site web ressource, Expérience inspirante
Description : Robot Ch'ti plouf : un projet collaboratif de robot pour prises de vue subaquatiques
UnRobotSousMarinDEauDouceCoConstruit (Ressourcerie), écrite par GatienBataille
créée le 28.02.2017 à 10:30, mise à jour le 28.02.2017 à 10:30.

Workflowy (mélange entre un pad et une carte mentale)

Personne qui propose cette ressource : Gatien
Auteur de cette ressource : https://workflowy.com/s/5F3fiYf1x0
Type de ressources : Outil numérique
Description : Un mélange entre un pad et une carte mentale
plutôt pas mal !
WorkflowyMelangeEntreUnPadEtUneCarteMe (Ressourcerie), écrite par GatienBataille
créée le 11.01.2017 à 08:05, mise à jour le 11.01.2017 à 08:05.

Yeswiki, outil de création de sites web potentiellement coopératifs

Personne qui propose cette ressource : Gatien
Auteur de cette ressource : gatien
Type de ressources : Outil numérique
Adresse URL : http://www.yeswiki.net
Description :

C'est quoi un Wiki ?


Wiki Wiki signifie rapide, en Hawaïen.
  • Tout le monde peut modifier la page.
  • En contre partie d'une grande facilité de modification, on gère aussi une capacité à revenir en arrière à n'importe quel moment : on garde l'historique des modifications.
> Par ces deux principes, les Wikis sont des dispositifs permettant la modification de pages Web de façon simple, rapide et interactive.

ça sert à faire facilement un espace internet potentiellement collaboratif
  • ça sert à avoir la main sur son site dont le contenu est modifiable d'un simple double-clic
  • ça sert à questionner la question du pouvoir
  • ça sert à faire des extranets de projets
  • ça sert à écrire des livres à plusieurs
  • ça sert à monter des projets à plusieurs (et c'est peut-être mieux que de le faire avec les outils de google)
  • et ça sert à montrer que les projets à plusieurs sont réalisables et efficaces
  • ça sert à démystifier internet
  • ça sert à faire des bases de données encore mieux que Google formulaire
  • ça sert à repérer les personnes qui souhaitent vraiment coopérer, (les autres disent que n'importe qui va changer leur nom)
  • ça sert à repérer les informaticiens qui voient dans la coopération des failles de sécurité
  • ça sert à enlever le mot de passe pour pouvoir agir
  • ça sert à montrer que wiki peut aussi rimer avec joli
  • ça sert à monter en puissance dans ses compétences pour toute l'équipe
  • ça sert à faire un site perso d'une façon originale !
  • c'est un bout de liberté...

Les spécificités de YesWiki

YesWiki a été conçu pour rester simple. (voir le concept d'outil convivial d'Ivan Illich)
Il a été cependant pensé pour que des fonctionnalités cachées, installées par défaut, puissent être activée au fur et à mesure de l'émergence des besoins du groupe.
Pour cela on pourra facilement dans yeswiki
  • modifier une page par simple double-clic
  • modifier les menus
  • gérer des ergonomies différentes au sein d'un même wiki
  • changer l'apparence des pages (colonage, style graphique...)
  • élaborer une base de données coopérative puissante que l'on remplir via des formulaires simples (et paramètrables)
  • avoir des rendus variés de cette base de donnée, sous forme
    • d'agenda
    • de carte
    • de liste
    • de flux d'information...
Pour découvrir quelques fonctionnalités de Yeswiki => http://coop-site.net/coop-site/wakka.php?wiki=CooperatioN

Pour commencer à jouer avec Yeswiki => tutoriels vidéo sur la chaîne Youtube


Un site Yeswiki est en fait composé d'un "squelette" => assemblage de plusieurs pages

image squelette_yeswiki.png (0.4MB)
YeswikiOutilDeCreationDeSitesWebPotenti (Ressourcerie), écrite par GatienBataille
créée le 11.01.2017 à 09:24, mise à jour le 11.01.2017 à 08:35.
Tri par type de ressources