Nouvelle porte ouverte chez Françoise

En bref Un petit groupe de passionnés passionnants !
Date de l'actu/évènement 04.06.2022
nouvelleporteouvertechezfrancoise_photo-pour-parc.jpg nouvelleporteouvertechezfrancoise_photo-pour-le-parc-2.jpg
Cette rencontre concerne le groupe
  • Les éco-jardins
Cette actu est liée au citoyen ou collectif suivant
En détail "J’ai été très surprise par le public rencontré lors de la porte ouverte du 4 juin. Deux des participantes avaient au plus 16 ans et leur intérêt manifeste pour les stratégies adoptées par les plantes pour attirer ou repousser les insectes augure d’une prise de conscience précoce de l’environnement !"

Voici comment Françoise témoigne sur la porte-ouverte qu'elle a organisée à l'occasion de "Tous au jardin !".

La visite de son jardin a permis d'aborder de nombreux sujets.

La présentation des 7 espèces de papillons qui pondent leurs œufs sur l’ortie dont la Carte géographique, le Robert le diable et bien sûr le Paon du jour a ainsi remis en question le regard négatif que l’on porte en général sur cette plante, tant bénéfique pour de nombreux insectes, mais également à notre santé puisqu’elle contient 6 à 9 % de protéine, davantage que le soja ! Avis aux végétariens ou plus ! Sans compter le purin d’ortie très utile comme fertilisant.

Cette porte ouverte a également permis de mettre l’accent sur la notion de plantes hôtes. En effet il ne suffit pas d’offrir aux papillons des plantes mellifères à butiner, il faut aussi qu’ils puissent pondre leurs œufs sur celles qui leur sont spécifiques. Ainsi le Moro sphinx qui aime butiner le chèvrefeuille et même nos géraniums en balconnière ()et oui !) pondra ses œufs essentiellement sur les gaillets dont sont friands ses chenilles.

Françoise a également parlé de la résilience écologique qu'elle a pu observer dans son jardin. Au mois de mars, les feuilles et les branches de son fusain ont été attaquées par de nombreux pucerons noirs, qui ont littéralement sucé la sève. L’arbuste commençait à être mal en point, quand brusquement tous ces pucerons sont morts : l’oïdium, ce champignon que l’on apprécie guère, les a tous tués avant que notre chère coccinelle jaune à 22 points finisse le travail. En effet, elle ne se nourrit que d’oïdium ou de rouille ! Son fusain a repris de la vigueur comme si rien n’était arrivé. Cette anecdote nous montre bien que la nature sait se défendre, essayons d’intervenir le moins possible.

Le potager fut un grand moment de partage : Comment lutter contre les limaces ? De nombreuses solutions ont été passées en revue, comme la cendre qu’il faut remplacer dès qu’il pleut ou le verre de bière enterré, où elles se noient, à proscrire absolument ! Cette solution n’est pas respectueuse de l’animal. De plus cela va en attirer d’autres, qui viennent de très loin, attirés par l’odeur. Quant aux hérissons, ils risquent d’ingurgiter cette boisson, ce qui est nocif pour eux. Françoise les ramasse chaque jour avant le lever du jour, pratique, quand on est un ou une lève tôt ! Les visiteurs ont également proposé des bogues de châtaigne. Pourquoi pas : à tester.
Bien sûr, l’idéal ce sont nos précieux auxiliaires, comme le crapaud, le hérisson et le carabe doré.

La porte ouverte s’est terminée par la présentation d’une photo de Masaru Emoto qui a écrit entre autres « Le message caché de l’eau » celle-ci montre notre interdépendance avec le monde, et notre place dans l’univers, en respectant la nature, c’est nous que nous respectons.

"Mais mon public, très passionné au cours de cette visite, le savait déjà !", conclut Françoise !
Site Internet http://
Courriel de contact frmarciniak@orange.fr