Nom du projet : La Cense Inverse : habitat partagé
Le projet en quelques mots : La Cense Inverse est un habitat partagé installé depuis 2013 dans une ancienne fermette à Saméon. Le choix a été fait d’un site à la campagne, avec des bâtiments anciens à rénover, à proximité d’une gare.
Chaque logement est indépendant, avec évidemment des espaces communs (jardin, buanderie, chambres d'amis...) et des temps collectifs (réunions, chantiers pour les parties communes...). La mutualisation de certains équipements permet de réduire l'empreinte écologique des habitants. Les décisions collectives sont prises au consensus lors des réunions mensuelles. Des évènements culturels, festifs, ouverts au public sont organisés chaque année : il s’agit par exemple de trocs de fringues, journées portes ouvertes de l’habitat partagé, pressage des pommes de nos jardins, etc.
Actuellement, 4 logements sont occupés ou en travaux (soit 4 familles qui vivent sur place). Un lot reste disponible pour une famille dans une ancienne longère à rénover.
Les bâtiments sont rénovés en utilisant le plus possible des techniques bioclimatiques et des matériaux écologiques (ossatures bois, isolants biosourcés comme la fibre de bois ou la paille, enduits à la chaux, bardages bois, matériaux de récupération...). Les bâtiments sont chauffés par des poêles à granulés de bois ou des poêles à bûches. Des panneaux solaires thermiques fournissent l’eau chaude sanitaire, avec un complément bois et/ou électrique. Pour l’assainissement, un système de phytoépuration a été mis en place (traitement des eaux usées par des plantes).
Dans le jardin, des potagers ont été aménagés, des haies et des arbres fruitiers ont été plantés, un poulailler a été installé, et des zones sont laissées en friche pour accueillir la biodiversité. En plus du compost issu des toilettes sèches, les déchets verts et déchets de cuisine sont compostés sur le lieu.
La ou les commune(s) concernée(s) : Saméon
La structure juridique choisie (ou pas) : Société civile immobilière (SCI)
Les étapes suivies pour concrétiser le projet : • octobre 2011- mars 2012 : constitution du groupe, travail sur les valeurs communes
• mars 2012 - septembre 2012 - : travaux de groupe (connaissance mutuelle) et visite de lieux potentiels
• octobre 2012 : signature du compromis de vente
• octobre 2012-avril 2013 : constitution de la SCI, recherche prêt bancaire, rédaction du permis de construire
• mai 2013 : signature chez le notaire, achat du lieu
• juillet 2013 : installation sur le lieu
• juin 2013 – décembre 2014 : rénovation des parties communes
• depuis janvier 2014 : travaux pour la rénovation de 2 lots individuels
• fin 2014, la rénovation de deux logements individuels se termine
• Après différents départs et arrivées dans l’habitat partagé, deux logements sont encore en travaux, et un lot reste disponible pour une famille dans une longère à rénover.
Les partenaires qui ont été contactés : • notaire pour la création de la SCI et l’achat du lieu
• architecte pour le dépôt du permis de construire : Atelier F - 24 rue Davy à Lille
• Après l’installation, l’association régionale Eco Habitat Groupé (EHGNPDC), qui fédère l’ensemble des habitats participatifs de la Région Hauts-de-France : http://habitatgroupe-en-nord.fr/
Les financements sollicités et/ou obtenus : • aucun lors de l’installation
• aides pour l’organisation de journées portes ouvertes fournies par l’association régionale Eco Habitat Groupé
Les outils utilisés au sein du groupe (pour communiquer par exemple) : • communication en interne : aucun en particulier (mails, réunions, « cahier de liaison » pour les réunions…)
• formalisation du fonctionnement de la SCI au moyen de statuts, et surtout d’une convention de gestion
• formalisation des décisions importantes concernant la SCI par des PV (procès verbaux de réunion ou d’assemblée générale)
• communication en externe : un blog, de l’affichage dans les commerces ou les transports
• comptabilité de la SCI a tenir (classeur de factures, fichier tableur…)
Un contact pour renseigner les personnes qui souhaitent mettre en place une initiative dans leur village : L’association régionale Eco Habitat Groupé (EHGNPDC) peut fournir des retours d’expériences, des aides diverses à tout projet d’habitat partagé qui émergerait: on peut les contacter à cette adresse : ehgnpdc@gmail.com
Bon à savoir (points de vigilance, bons plans pour le matériel…) : Bien être au clair sur une base commune avec les participants au projet. L'accompagnement peut être important pour des personnes qui n'ont pas l'habitude de travailler en groupe.
Énoncer les valeurs communes (par exemple dans une Charte). Clarifier et exprimer ce qu’on attend du groupe (de nombreuses formes d’habitat collectif existent, parfois très différentes).
Et pour la suite (si évolution prévue) ? : Nous organisons régulièrement une journée d’échange entre tous les habitants, avec une personne extérieure, environ une fois par an, comme une sorte de bilan moral, afin de discuter entre nous de notre organisation, des éventuels problèmes ou tensions, du fonctionnement au quotidien…
L'association régionale Eco Habitat Groupé (EHGNPDC) organise des formations très utiles sur différents thèmes liés à l'habitat partagé (vivre-ensemble, gestion non violente des conflits, ou des aspects plus pratique : l'énergie solaire, etc.)