Visualisation du fichier CSV pour l'export des fiches de type : La participation citoyenne dans vos projets - Total des fiches : 24
"datetime_create","datetime_latest","Votre nom","Dans certaines actions que vous menez pour le Parc naturel, la participation des citoyens est-elle présente ?","Si oui, décrivez en quelques lignes, l’action ou les actions concernée(s).","Comment cette participation citoyenne est-elle intégrée à cette/ces action(s) ?","Quels sont les avantages que vous y voyez ?","Quels sont les freins que vous vivez dans ce type d’actions ?","Pour vous, est-il nécessaire de favoriser cette participation citoyenne dans certaines de vos actions ?","Si oui, dans quels types d’actions, dans quels buts et de quelle manière?","Si oui, de quoi (outils, formation,…) auriez-vous besoin pour y impliquer davantage les citoyens?","Si non, pourquoi ?","Enfin, d’après vous, serait-il possible « d’aller plus loin » en rendant les habitants moteurs et porteurs d’actions complémentaires à celles menées par les Parcs (habitants partenaires) ?","Explicitez votre réponse","Etes-vous intéressé(e) pour participer à la journée de formation?"
20/03/2020 14:30:17,20/03/2020 14:30:17,"BRAGARD Daniel","Oui","Dans le cadre de l'élaboration de la charte paysagère du PN, une participation citoyenne est exigée et parfaitement nécessaire.","Cette participation s'est déroulée sous forme d'animations au départ (présentation des paysages du PN et débat) et sous forme d'ateliers ensuite pour définir un programme d'actions.","Une légitimité dans les actions à mener, un contact qui peut perdurer au delà de l'action.","La difficulté de mobiliser les gens, de les intéresser à une matière compliquée (le paysage). ","Oui","Le programme d'actions de la charte paysagère doit impliquer tous les acteurs, tous les publics. Le citoyen sera mis à contribution mais il faut l'accompagner. Il faut pouvoir être pédagogue et ludique mais sérieux dans les propos. Il faut sûrement s'orienter vers des animations, du concret sur le terrain ou de l'information plus poussée pour des commissions locales regroupant des citoyens déjà plus engagés.","La formation ""Boostez vos réunions participatives"" m'est d'une grande utilité tant pour la rencontre avec le citoyen que lors de réunion plus formelles avec des décideurs.
Pour impliquer plus le citoyen, il faut lui proposer du concret, de l'action.","","Non","Oui et non. Peu de personnes sont réellement des moteurs. S'ils le sont, c'est souvent malgré tout à la base sous l'impulsion de structures comme les PNs. Le citoyen à quelques exceptions près à besoin d'être accompagné et valorisé.","Oui"
23/03/2020 16:44:57,23/03/2020 16:44:57,"Valérie Vanoudewater","Oui","citoyens en action
jeux familles (GAL): groupes de travail avec citoyens et surtout partenaires extérierurs
visites de villages et questionnement sur la manière de ""rentabiliser"" ces citoyens touchés (ambassadeurs)","CEA: essence même du projet
jeux familles: co construction des jeux
visites de villages: ont permis de mobiliser un certain nombre d'habitants. certains déjà bien connus, d'autres pas du tout. Mobilisation à construire avec eux.","- le PNPE est un projet de territoire, ses habitants doivent donc se l'approprier sinon cela restera une ""usine à gaz"" dont on ne connaît pas l'utilité ni le fonctionnement
- bénéficier des connaissances de certains habitants (histoire, patrimoines,...)
- des habitants impliqués dans des projets peuvent devenir des porte-parole précieux
- partage du travail + le ""faire ensemble"", valorisant pour tous","- réorganisation dans notre manière de travailler
- manque de disponibilité: Les citoyens ont un travail, d'autres occupations… Les partenaires ont d'autres priorités dans leur travail, ce qu'on leur propose est vu comme ""quelque chose en plus""
- manque d'initiative, de prise en charge par les partenaires.  par manque de temps, sans doute aussi par peur de ""prendre la place de"".  se confortent plutôt dans une position de suiveurs.
- au contraire, certains citoyens peuvent être très motivés, donc très demandeurs. mais nous n'avons pas toujours le temps d'être aussi réactifs qu'ils le souhaitent.","Oui","idéalement, pour tous les projets où c'est possible, où ça s'y prête

dans le but de rendre les habitants acteurs de leur territoire, qu'ils appréhendent mieux ce qu'est un PN, à une échelle supplémentaire de pouvoir s'appuyer sur un réseau d'ambassadeurs (relais de nos infos mais aussi ""faire à notre place"", par exemple visiter et labelliser des éco-jardins)

si on va vers ce type de réseau, il faut que ces ambassadeurs soient légitimés dans leur démarche (par ex ""oui, vous avez le droit de labelliser, ou refuser, un éco-jardin parce que vous êtes compétent pour le faire"", et les accompagner dans cette montée en compétence).  Envisager quelques outils leur permettant de s'identifier (vêtements sans doute bien trop cher, mais en tout cas casquette ou badge, carte de visite,...)
Par contre, s'octroyer le droit d'être sélectif si la personne n'a pas la compétence requise, ou si son discours peut porter nuisance au PNPE.  Sinon, cette démarche peut être contre-productive ! Avec la difficulté d'établi des critères objectifs…
Charte à signer par l'ambassadeur, et à respecter sous peine de ne plus être reconnu comme tel? pour une durée déterminée reconductible si satisfaction?","
de temps ;-)

se replonger dans les formations déjà suivies et voir ce qu'on peut en retirer et les besoins d'approfondissement
voir au cas par cas ce qui nous manque

pour le volet ""ambassadeurs"", c'est tout à fait neuf pour nous.  une prospection de ce qui se fait ailleurs serait sans doute un début. si on va vers cela, c'est un vrai système à mettre en place en s'assurant au max à la fois de pouvoir intéresser ces habitants, qu'ils y trouvent un réel intérêt, mais aussi un max de garanties pour éviter les dérives.","","Oui","oui, si démarche d'""ambassadeurs"" bien cadrée (voir plus haut), et bien penser à la valorisation de leurs actions","Oui"
26/03/2020 09:44:53,26/03/2020 09:44:53,"Anaëlle Gourlet","Oui","Pour compléter:
L'animation du réseau de guides nature, suite à la formation ""guide médiateur nature"" de 2019. L'idée est de continuer à réunir les guides nature pour leur apporter des outils complémentaires à la formation, les accompagner dans une éventuelle labellisation (Qualinat ou Marque Valeurs Parc) et de favoriser les échanges professionnels entre eux. Des guides nature n'ayant pas suivi la formation mais exerçant déjà sur le territoire peuvent faire partie du réseau.","Les guides nature présentent le territoire du Parc aux visiteurs, le patrimoine culturel et naturel. Ils permettent de comprendre le territoire et de sensibiliser à la biodiversité des différents milieux, ils valorisent aussi parfois les savoir-faire locaux.","Les guides transmettent les valeurs du Parc pendant leurs visites, ce sont des relais. ","Les guides nature sont parfois peu connus, les visiteurs ne savent pas où ni comment les contacter. Il y a donc un manque de visibilité. Le métier de guide est aussi très saisonnier et peu rémunérateur. ","Oui","Pas encore déterminé","Des outils de communication pour valoriser les guides nature auprès des visiteurs: habitants du Parc, ou des Hauts-de-France ou de Belgique.
Quelques journées de formation supplémentaires peuvent aussi être envisagées pour enrichir les compétences des guides nature.","","Oui","Les guides nature pourraient créer et animer eux-même des outils de communication (page Facebook, etc)","Oui"
23/03/2020 15:38:25,23/03/2020 15:38:25,"Tangui LEFORT","Oui","- animation du réseau éco-jardin : https://pnth-terreenaction.org/eco-jardins/wakka.php?wiki=PagePrincipale
- micro projet interreg @thenhome : onglet ""chouette"" sur le wiki ci-dessus","Elle est au coeur de ces actions.","- démultiplication des actions : de nombreux habitants qui agissent par eux même : cf. le wiki eco-jardins, les actualités et agir.
- connaissance améliorée de ""c'est quoi le Parc"" et "" à quoi ça sert""  + le Parc ""humanisé""
- à partir d'une mobilisation initiale des ""habitués"", ""initiés"", de plus en plus de personnes s'impliquent qu'on ne connaissait pas et qui ne nous connaissaient pas.
- actions concrètes mises en peuvre qu'on ne pourrait pas faire nous même à l'échelle à laquelle nous travaillons. l'habitant comme acteur de la charte, au même titre que l'équipe du parc, les collectivités et partenaires publics et privés : plein de petites actions qui bout à bout en font des grosses
- messages passant différemment, et donc mieux partagés : quand ça vient des habitants, cela peut être mieux entendu que quand ça vient ""du parc""

J'en oublie surement !
","Un manque de moyens humains (temps) et financiers.
Un possible découragement des habitants, qui malgré tout peuvent rencontrer des difficultés pour agir, se sentir seuls...

","Oui","sciences participatives, actions locales en faveur de la biodiversité (plantations, jardins partagés, gestion des fossés...), afin :
- d'obtenir des résultats directs, même modestes,
- de montrer aux autres que c'est possible d'agir
- de faire jouer le bouche à oreille
- de faire monter en compétence les habitants
...

En animant des réseaux et ou des réseaux de réseaux, en leur proposant des outils pour agir, pour partager, échanger ; des formations ; un petit coup de pouce budgétaire (cf. appel à propjet jardin partagé de l'orque)... et en valorisant les actions des habitants (leur dire ""merci !"")","de moyens humains et financiers perennes pour proposer plus d'outils, de formations, d'aides... aux habitants.

A titre d'exemple, éco-jardin a été financé à 100 % par terre en action ces 4 dernières années : financement d'ateliers, d'impression d'outils de sensibilisation, formation aux outils collaboratifs, fabrication de panneaux pou les éco-jardins témoin...

Quid après Terre en action ? Quel budget pour les petites dépenses ?

@thenehome finance 50 nichoirs, la demande dans des secteurs favorables est partie pour être supérieure. Avec quel budget acheter d'autres nichoirs ? les poses de nichoirs font souvent emerger des actions connexes parfois plus efficaces : envie de planter, d'entretenir des saules têtards. L'entretien des saules têtards peut être dangereuses : comment accompagner ces envies ? Comment financer des formations taille ? Comment organiser des chantier partipatifs ?

Actuellement, soit manque de budget, soit manque de temps, soit organisation interne à repenser.","","Oui","C'est le principe même d'éco-jardin et c'est ce qui se fait assez spontanement avec @thenhome, donc oui, c'est possible :
- un habitant qui accueille un nichoir est bien souvent un habitant qui plante dans son jardin, entretien les vieux saules du fermier voisin...
- un pourcentage non négligeable d'éco-jardiniers agissent : incroyable comestible, intervention dans les écoles, collèges, portes ouvertes, tros au plante, grainotèque, jardin partagé. Le Parc devient alors accompagnateur d'actions complémentaire des siennes.

C'est donc déjà le cas. Aller plus est alors avoir plus de moyen pour accompagner les initiatives locales, donner envie, donner confiance, débloquer un fateur limitant, apporter des outils, trucs et astuces...

Le but est donc de poursuivre et renforcer ce type d'actions, en gardant un équilibre gagnant gagnant : c'est génial si les habitants agisssent par eux même, mais ça n'a de sens que si le Parc leur est utile à travers l'accompagnement qu'il peut faire.","Oui"
23/03/2020 12:03:33,23/03/2020 12:03:33,"Coucaud Pauline ","Non","","","","","Oui","Je n'inclue pas beaucoup la participation citoyenne dans mes actions mais j'aimerais en savoir davantage et mieux connaître les outils pour mobiliser les citoyens sur les questions agricoles, circuits courts etc","","","Oui","","Oui"
20/03/2020 12:47:37,20/03/2020 12:47:37,"Mathieu Bonnave","Oui","Sensibilisation des citoyens aux pratiques agricoles, notamment celles concernant l'utilisation des produits phytosanitaires.

-Réalisation du ""test du slip"" où les agriculteurs et citoyens vont enterrer un slip pendant 2 mois afin d'observer l'activité microbiologique du sol. Un stand du PNPE sera également présent lors de la restitution du test afin de parler des produits de protection des plantes (PPP).

-Organisation de glanages pour renouer les citoyens aux agriculteurs + sensibilisation aux pratiques agricoles.

","Nous invitons les citoyens à participer à un test ludique (plus de 100 personnes se sont inscrites au test du slip) ou à une activité où ils vont pouvoir récolter leurs légumes. ","Attirer les citoyens pour les sensibiliser plus facilement au monde agricole et à l'importance du sol. Cela devrait être facilité en mettant le visage de l'agriculteur du coin sur les champs de la région.","Mobiliser des agriculteurs et toucher le public ciblé.

De plus pour le glanage, les délais pour l'organisation de celui-ci sera très court (l'agriculteur ne prévoit sa récolte que quelques jours avant cette dernière). ","Oui","Si nous faisons venir les citoyens dans les parcelles agricoles, le message sera plus clair et facile à partager (renouer le dialogue)","Comment bien mobiliser les agriculteurs (souvent débordés) et toucher d'autres personnes que seulement le public déjà sensibilisé.

Comment adapter son discours pour contourner les réticences de certaines personnes

Voir quel canal de communication sont à développer pour toucher notre public cible.","","Non","","Oui"
23/03/2020 11:17:52,23/03/2020 11:17:52,"Gauquie Benoît","Oui","Mobilisation de bénévoles pour inventaires, pour des chantiers, les passages batras, sondage des attentes de riverains d'un site géré par le PNPE, appels à projets (Chevêche), participation à des groupes de travail (chevêche, hirondelles,...)
","Participation à une conférence avec questions/réponses, ateliers.  Participation directe à l'action (chantiers, inventaires,...), fabrication de nichoirs,...","Compte tenu du nombre d'actions mises en oeuvre et des moyens humains disponibles dans la structure, la participation citoyenne n'est pas juste souhaitable, elle est devenue essentielle et incontournable.
Ce lien renforcé avec les habitants évite la déconnexion de l'équipe technique avec les réalités de terrain, les attentes des habitants,...","Le bénévolat suppose d'intégrer dans les actions beaucoup de souplesse; cela doit être pris en compte comme un soutien mais pas un moteur qui tourne tout seul. Cela exige des salariés de l'encadrement, de l'animation en flux tendu.
Des habitants très passionnés peuvent être très impatients, très exigeants et la gestion de ces contributions et sollicitations peut être chronophage.
Une participation citoyenne peut parfois mettre en lumière des dissensions et des relations conflictuelles entre riverains; le salarié est rarement formé pour gérer ces situations.  
Attention aussi de ne pas se laisser manipuler par des riverains dans le cadre d'une consultation publique pour un projet d'urbanisme ou autre : l'objectivité doit primer  - se référer aussi à notre plan de gestion
 ","Oui","Oui pour toutes les actions précitées.
Impératif de toucher directement le citoyen; sur le terrain, en petits groupes ou en individuel.
Eviter les réunions classiques de GT qui ne fonctionnent pas ou du moins ne sont pas représentatives: CLDR, PCDN, ...
Importance de mettre en confiance les habitants et de les intégrer petit à petitdans des groupes de travail; la clé d'entrée doit une action concrète, chez eux ou sur le terrain en lien avec LEUR village ou leur intérêt.
La convivialité fera le reste.  
Pour les GT, importance de les RESPONSABILISER; j'ai vécu cela avec l'atals des oiseaux nicheurs que je coordonnais entre 2001 et 2007; des cartes d'inventaire ont été confiés à des ornithos peu expériementés mais à qui j'apportais ma confiance: ils ont bcp progressé et ont fait preuve d'une grande rigueur.  
Aujourd'hui, 3 GT sont coordonnés par des bénévoles : hirondelles, syrphes, chevêche. 

","Plus de temps pour le personnel à consacrer au terrain. Les outils ne suffisent pas; ils viennent en soutien à des mobilisations que ne sont efficientes que par le biais de contacts directs.  
je dois encore découvrir les documents envoyés pat Daniel qui a participé à une formation sur les techniques de mobilisation et de boost des participations citoyennes.","","Oui","Les opportunités existent mais cela nécessite davantage de temps de terrain pour soutenir la participation citoyenne (contacts individuels et en petits groupes) et la prise en charge par des bénévoles de projets citoyens répondant au plan de gestion PNPE.","Oui"
20/03/2020 17:07:28,20/03/2020 17:07:28,"Jean Lesplingart","Non","","","","","Oui","Dans le cadre de la mission ADCC, et au vu de la relation qui se dégrade entre l'agriculture et le citoyen à l'heure actuelle, il me semble urgent de (re-)mettre du contact entre l'agriculture et les citoyens. Selon moi, des sorties de terrain avec les citoyens peuvent leur montrer que pas mal d'agriculteurs sont conscients de leurs demandes, innovent avec peu de moyens, mais que de la théorie à la pratique de terrain, il y a un monde (de contraintes administratives et de terrain).","Ces sorties de terrain ""mixtes"" nécessitent :

-Une communication plus ouverte;
-Des intervenants qui peuvent adapter leur discours pour expliciter au mieux les termes ""techniques"", ce qui permettrait d'améliorer la compréhension du citoyen par rapport aux pratiques mises en place;
-Et la discussion autour d'un verre après la visite permettrait de lancer de nouvelles idées ;) .","","Oui, Non","Que les habitants mettent en place des actions est tout à fait possible, à condition qu'ils soient motivés et qu'un encadrement soit mis en place avant de les laisser en autonomie.
On pourrait sonder les habitants pour savoir ce qui les ""botterait"", et en profiter pour leur demander s'ils n'ont pas d'autres choses à proposer.

Si on cible le cadre d'Ecorurable ce n'est pas réaliste. Le projet est très tourné ""professionnels"", ce qui est logique.","Oui"
20/03/2020 20:27:50,20/03/2020 20:27:50,"GAGEONNET Claire","Oui","Plan de Paysage sur les sites humides des plaines de Scarpe et d'Escaut","marches participatives avec les habitants et débats dans le but d'établir un diagnostic partagé.","multiplier les points de vue et obtenir ainsi une vision plus exhaustive de l'appréhension des paysages, faire émerger des idées de projet, mobiliser les habitants, leur donner envie de s'impliquer dans un projet collectif, diminuer la réticence par rapport au changement","difficulté de mobiliser en dehors d'un ""public captif"" (ce sont souvent les mêmes personnes qui choisissent de s'impliquer dans des démarches participatives), difficulté de faire vivre le débat et d'y intégrer la dimension politique qui est pourtant  importante (quel projet de société à travers ce plan de paysage?), risque d'oublier le projet dans sa globalité en restant focalisé sur des détails. ","Oui","Plan de Paysage","Outils : contacts artistes, formation aux démarches participatives dans le projet de paysage (outils graphiques ou à utiliser insitu) pour mobiliser à travers des démarches sensibles","","Oui","Oui, en faisant participer des habitants à l'instruction des permis de construire pour les opérations d'aménagement ou l'instruction des permis de construire par ex, en les invitant à donner leur avis sur site.

De manière générale en sollicitant les habitants pour des avis, qui seraient ensuite recueillis par le parc et transmis aux décisionnaires. ","Oui"
30/03/2020 16:39:08,30/03/2020 16:39:08,"MASQUELIER","Oui","Animation dans le cadre de ""Fréquence grenouille"" ou de ""la Nuit de la Chauve-souris""
Sorties natures ou inventaires naturalistes ciblés","passivement ou activement, c'est selon","sensibilisation des habitants du territoire à leur environnement
aide à la réalisation de suivis d'espèces à enjeux du territoire","la communication
le manque de temps","Oui","cf ci dessus","supports et outils de communication adaptés
temps","","Oui","","Non"
20/03/2020 16:05:34,20/03/2020 16:05:34,"Gourlet Anaëlle","Oui","- Les bénévoles des clubs sportifs locaux s'engagent lors d'évènements sports de nature, par exemple ""Embarquement pour la Scarpe""
- Un groupe d'hébergeurs touristiques organise bénévolement et en concertation avec un technicien du Parc (AG) des journées de découverte du territoire Scarpe-Escaut (éductours), plusieurs fois par an pour les professionnels du tourisme.
","- Les clubs sportifs proposent des parcours selon les disciplines (canoë, randonnée, etc), qui sont intégrés au programme de l'évènement. Donc mise à disposition de matériel ou encadrement.
- Le groupe d'hébergeurs élabore un programme de visites pour découvrir le territoire autrement, en valorisant des lieux culturels, des activités, des produits locaux. Le but des journées éductour est aussi d'échanger entre professionnels du territoire. ","- Les clubs sportifs sensibilisent à différentes pratiques et peuvent ensuite gagner de nouveaux adhérents, de plus ils s'approprient le territoire (la Scarpe)
- Les hébergeurs se créent un réseau, peuvent échanger sur leurs difficultés ou bonnes pratiques et suite aux visites ils savent parler du territoire de manière plus précise. ","- Les bénévoles sont parfois peu disponibles car engagés sur des compétitions sportives à la même date que l'évènement. 
- Il est parfois difficile de dynamiser le groupe, plusieurs sont partis à la retraire récemment et seule une nouvelle personne a rejoint ce groupe de travail. Comment convaincre d'autres hébergeurs de s'engager ?","Oui","Pour apporter de l'animation dans les cafés-rando, des actions citoyennes seraient les bienvenues. Par exemple, une association locale peut y tenir ses réunions.","Des outils pour communiquer sur cette possibilité, car le réseau de cafés rando est assez récent et les associations locales n'ont pas encore le réflexe de s'y rassembler.","","Oui","Toujours sur le réseau de cafés rando, les animations sont aujourd'hui portées par les Offices de Tourisme, le PNR ou la Fédération de Randonnée Pédestre mais il serait intéressant que d'autres animations soient lancées par les habitants, notamment pour s'approprier ce lieu de vie.","Oui"
31/03/2020 15:52:15,31/03/2020 15:52:15,"Elise Caron","Oui, Non","Plutôt non, dans le cadre de l'animation de la commission locale de l'eau, la cible était institutionnelle. 

Dans le cadre de PNTH Objectif 2025, idem, les citoyens sont une cible indirecte, car il s'agit de venir en soutien à des actions concrètes pour les habitants, mais via l'organisation des partenaires et des institutions. 

Un cas précis toutefois qui émerge avec l'idée d'une carte collaborative sur les activités tourisme et loisirs, via les offices de tourisme, mais avec des contributions possibles par les habitants (modalités en cours de définition).","Elle est encours de définition (stage à venir, concertation en cours). l'idée est que chacun puisse via openstreetmap ajouter des infos tourismes et loisirs à partager avec les autres habitants, en alimentant les bases de données officielles des Parcs. 
Ex: si un nouveau marchand de glace ouvrait à Marchiennes en bord de Scarpe, il pourrait être tagué par un randonneur qui passe par là... pour apparaître dans une application en ligne.","Associer = intéresser = mobiliser.
Les équipes du parc ne peuvent pas tout visiter, tout voir, tout connaitre. Les habitants apportent alors leur connaissance de terrain. **On gagne alors en proximité**!","- Choisir le bon outil numérique (ne pas créer un énième outil de saisie, s'inscrire en continuité d'outils en place, assurer une donnée libre de droit, assurer un capacité à vérifier l'info avant sa diffusion...);
- Puis besoin de communication pour faire connaitre le dispositif auprès des habitants susceptibles de contribuer, le faire vivre dans le temps (risque de créer un outil, puis de passer à autre chose par manque de budget)","Oui","- Cas de **recensement et diffusion d'infos de terrain** en lien avec le quotidien et le cadre de vie des habitants (cas des tourisme et loisirs, mais aussi des producteurs locaux)
- Cas à venir d’**événements** transfrontaliers pour les habitants à faire perdurer. 
Cas du rallye transfrontalier qui est monté dans le cadre de terre en actions. Ce type d'action, si c'est un succès et un souhait, pourrait être organisé de manière régulière (tous les ans, tous les deux ans?), et dans ce cas il faut préciser/figer le concept de l’événement et ses modalités. Le but est de faire découvrir le territoire, son patrimoine (naturel, historique, paysager...), et de rendre sensible à sa qualité et sa préservation. Le but est aussi de réunir les habitants, de soutenir des dynamiques collectives... ce qui permet de lutter contre l'isolement, de créer des animations par ou pour les habitants.
","- outils informatiques adaptés
- communication
- présence sur le terrain! nous proposons des actions via les outils numériques, mais qui connait de Parc physiquement? être présents lors d'évènements, avoir un réseau d'ambassadeurs?
- bonne coopération avec les partenaires thématiques concernés (ex: cas des offices de tourisme pour une application tourisme et loisirs)
- et un délai pour monter le projet/une méthodo/un planning/définir des moyens ==> logique de projet à planifier dans le temps( d'où l'idée d'un stage)
","","Oui","Oui si ça devenait une priorité, on pourrait aborder nos projets non pas par notre champs de vision à nous, salarié, mais par le champ de vision d'un habitant, en sortant d'une approche technocrate (pas forcément toujours négative d'ailleurs!).
Mais cela impose de mieux connaitre et évaluer les besoins/attentes des habitants.
Cela impose d'être à l'écoute, de ne plus apporter une expertise technique, mais plutôt une méthode.
Cela impose d'être plus concret et pragmatique
Globalement, un changement de  mode de faire qui imposerait de ""se poser pour repenser autrement"" parfois notre métier.","Oui"
23/03/2020 10:57:44,23/03/2020 10:57:44,"Mathilfr Bouret","Oui","Animations prévues pour les habitants lors de la journée mondiale des zones humides chaque année. 
Cela va de l'organisation de chantiers nature participatifs à l'organisation de rallyes d'orientations, de randonnées, promotion des produits locaux... tout cela dans le but de sensibiliser les habitants à la préservation des milieux humides. ","Chantier nature 
Organisation d'un concours photo : permet de porter un regard personnel sur les milieux humides
Rallyes d'orientations, jeux de pistes... permet de porter une réflexion sur le sujet
Conférences  / Cafés-histoire:  idée de faire participer les habitants, et de leur permettre d'apporter leurs propres informations sur le sujet. ","Rendre acteur le citoyen, permet de le rendre plus responsable, faire en sorte qu'il se sente concerné;","Faire le lien avec les habitants. Comment réussir à mobiliser plus de monde ? ","Oui","La dégradation et la disparition des zones humides est encore d'actualité. 
Mettre en place des actions participatives, pour sensibiliser les habitants et les rendre acteur, dans la préservation des milieux, voir dans l'amélioration de la connaissance (sciences participatives) , faire en sorte qu'il y ait des habitants relais ? ","Formation. Savoir quel message faire passer, savoir par quel moyen mobiliser au mieux les citoyens.
Je n'ai jamais eu de formation à ce sujet et je suis donc preneuse de tout type de formation. ","","Oui","A titre d'exemple les éco-jardiniers sont moteurs. 
Il pourrait y avoir un réseau d'ambassadeurs des milieux humides. ","Oui"
31/03/2020 12:19:13,31/03/2020 12:19:13,"Frédéric Vautravers","Oui","Un Arbre pour la Wapi :
- plantation avec les habitants d'un quartier (ex : Quartier du Maroc à Tournai), les enfants et les parents d'élèves dans les écoles (ex : école Arc en Ciel Beloeil), appel à plantation grand public via les réseaux sociaux (ex : chèvrerie des coquelicots Tournai, Samuel Batteux Leuze)
- plantation avec des collectifs, associations (potager collectif de Beloeil, rucher école de Roucourt, ...)
- 

Projets leader FP1 :
- Mise en place de protection pour le passage des batraciens (appel grand public, réunion d'information, constitution de groupes de bénévoles autonomes)
- aménagement concerté des espaces verts avec les habitants (cité du Préau Bernissart, Quartier du Coron Bernissart, drève ninove Beloeil) 

Adhésion de Tournai :
 - plantation symbolique avec les habitants","Implication en amont des citoyens pour concevoir les projets (appui de la fondation rurale de Wallonie)

Lors de chantiers spécifiques, en appui pour la main d'oeuvre (plantation par exemple)","- convivialité
- implication et appropriation (et respect) de la part des habitants
- première étape vers des démarches plus large (constitution d'une asbl, constitution d'un groupe pour une tache spécifique)
- rapprochement inter-générationnel
- reconnaissance et appui aux collectifs et groupe de riverains
- main d'oeuvre
- intérêt de la presse (+ de couverture presse si habitants présents,), et également des élus","- mobilisation large (en dehors des demandeurs initiaux / personnes sensibilisées / membres du collectif)
- logistique toujours à assurer
- Peut se ne pas aboutir si tout repose sur une seule personne (et qu'elle n'est plus disponible)
- activités nécessairement en soirée, week end (si en semaine : public très spécifique)","Oui","- plantations (communication via la presse, réseaux sociaux, se baser également sur le réseau du demandeur (parents d'élèves, membres de l'asbl, voisins, ...)","- annuaire des collectifs, associations, les 'en transition', avec leurs activités, leurs secteurs
(ex : unité scout sur tel secteur, on peut les solliciter sur telle ou telle action)
- annuaire des relais dans les villages (connaissances du PNPE qui peuvent mobiliser autour d'eux)","","Oui","il est possible de soutenir les initiatives en apportant appui technique ou encore en faisant le lien avec la commune, d'autres partenaires, et de bien laisser les citoyens porter le projet.
On peut les accompagner lors des réunions, rencontres, mais bien clarifier les ""limites"" et le rôle de chacun.
Tout de suite identifier les initiateurs du projet (si personne seule : conseiller de se regrouper avec d'autres personnes, sinon risque de passer du temps sur un projet qui a parfois peu de chance d'aboutir)","Oui"
31/03/2020 10:54:10,31/03/2020 10:54:10,"Thurette Aurélien____","Oui","Gestion de milieux naturels :
Organisation de chantiers bénévoles + scolaires

Natura 2000:
les citoyens deviennent acteurs de la préservation en signant des contrats sur leurs propriétés

connaissance de la biodiversité:
encodage des données d'observations bénévoles dans des bases de données naturalistes régionales

@thenhome:
installation et suivi de nichoirs à Chouette chevêche par les citoyens

arbres:
plantation via les différents dispositifs (plantons le décor - dispositif des EPCI)
formations grand public notamment sur les fruitiers

Ramsar:
programme annuel d'animations sur les zones humides

ORQUE:
appel à projets avec aide aux démarches citoyennes de jardinage écologique

","cf. encadré précédent","appropriation des enjeux
meilleure compréhension de l'action du Parc et donc soutien? voire relais
support de développement d'actions (renfort humain, mise à disposition de terrains)","pas notre coeur de métier
pour bien faire les choses, il faut du temps!!!

Animateur nature!","Oui","pédagogie - convivialité - dynamisme - originalité

Un réseau qui vit et un réseau régulièrement animé!","cf. réponses précédentes","____","Oui","Il faut instaurer une dynamique autre que celle de l'actuel comité syndical:
peu voire pas d'échange;
des élus trop sollicités qui ne peuvent assister à toutes les réunions;
les représentants des communes pas forcément sensibilisés à la thématique.

Nous avons aussi notre part de responsabilité dans l'animation des réunions qui ne laisse pas forcément place au débat, à la co-construction.","Oui"
31/03/2020 14:46:45,31/03/2020 14:46:45,"MONNART Véronique","Oui","Il s'agit de favoriser l'accueil en ferme de personnes fragilisées par le handicap, la maladie ou une difficulté de la vie.","1. dans la conception du projet : implication du Parc Naturel des Plaines de l'Escaut par plusieurs agriculteurs
2. dans la mise en oeuvre du projet : sollicitation d'institutions partenaires, mais surtout d'agruclteurs du territoire","Garantit le sens et la pertinence de l'idée.
Valorise le travail des agriculteurs, qui devient par ailleurs support à un nouveau service à la société.","La méconnaissance de l'outil, les craintes par rapport à un public différent, le manque de temps.","Oui","Essentiellement au travers d'un partage d'expériences","Eure à l'aise dans les relations sociales, partir de ce que vivent les autres, identifier leurs ressources, connaître le réseau rural et social.","","Oui","Oui, il s'agit surtout de ne pas standardiser les initiatives, mais de les faire émerger au départ de constats, d'idées, d'insatisfactions.
D'abord, créer du lien et l'envie de faire des choses ensemble. Puis décider de ce qui nous interpelle, fait envie, etc ..","Oui"
24/03/2020 11:12:46,24/03/2020 11:12:46,"Cécile Plumecocq","Oui","
------
Animation du réseau Eco-jardins 

------
Animation auprès du grand public 

------
Animations auprès des scolaires  

------
Diffusion des animations auprès des mairies dans les relevés d'intervention Ecogardes ","
------
Par la mise en œuvre et développement des observatoires participatifs au travers d'animations grands publics, sous forme d'ateliers, de conférence et de phase terrain avec des partenaires 

------
Lors des animations en classes et lors de plantation, auprès des élèves du CE1 au CM2 principalement, exceptionnellement collégiens (jusqu'à la 5 ème)","
------
Sensibiliser les citoyens à leur environnement proche

------
Diffuser l'information et des bonnes pratiques 

------
Encourager les gens à modifier leur vision et leurs pratiques","

------
Réussir à toucher de nouvelles personnes 
Les freins __que l'on peut vivre__ :
------


","Oui","
Lors d'animation grand public au sensibilisant aux observatoires participatifs au travers  d'ateliers, de conférence et de phases terrain avec découverte des sites en gestion du PNR, visite guidée des réserves

------
Lors des animations en classes et lors de plantation, auprès des élèves du CE1 au CM2 principalement, exceptionnellement collégiens (jusqu'à la 5 ème) avec un programme d'animation développer autour de la biodiversité. 

------
Poursuivre le travail réalisé auprès du réseau de médiathéque sur les autres communauté de communes pour développer la sensibilisation à la biodiversité et aux observatoires participatifs auprès des d'autres habitants

------
Présenter le Parc car les citoyens que nous touchons ne savent pas forcément qu'ils habitent dans un Parc (dé)montrer les bénéfices pour les habitants d'habiter dans un Parc (cartes de iti rando+cartes café, rando carnet des sorties/ animations/marchés, carnets des producteurs ","
------
developper les supports de diffusion de l'information : travailler avec les communes pour apparaitre dans les bulletins municipaux, la meilleurs façon de toucher un maxuimum d'habitants et susciter la mobilisation de quelques un 

------
""carte de visites PNR"" avec le site internet et la page facebook

------
diffusion d'information régulière sur la page facebook

------
Diffuser correctement l'information

------
Un minimum de budget (supports d'informations, pots d'accueil ou verre de l'amitié, matériels pour ateliers...)

","","Oui","oui peut-être qu'il est possible __mais__ pas sans personne à son bord !

------
il est compliqué et énergivore de mobiliser et de faire faire les actions Parc par les habitants, certains le font, toujours les mêmes d'ailleurs, qui finiront par s’essouffler. 

------
d'autres, font force de proposition et s'organise (seul)

------
Pour mobiliser et maintenir la mobilisation et les envies des habitants, il faut nécessaire une personne (parc) qui y soit dédié, se contact est essentiel afin de leur répondre, de les orienter, de suggérer une façon de faire, de faire connaitre les outils à leur disposition, c'est un métier (n'est-ce pas Astrid ?) et il ne peut être remplacer par un bout de travail par les uns et les autres, et encore moins par les habitants

","Oui"
31/03/2020 19:27:41,31/03/2020 19:27:41,"Yann Dulondel","Oui","Gestion et préservation de sites naturels

","Chantiers nature de volontaires
Découvertes et visites de sites naturels
Formation et transfert de connaissances","Toucher un public plus ou moins local
Valoriser les différentes missions du PNR au travers de mes actions

","Le manque de connaissances  sur le PNR
Le manque de moyens ex : effectif d'encadrement..., manque de temps.. et parfois manque d'efficacité de la part des citoyens","Oui","Actions : actions précédemment citées

Buts : appropriation de la biodiversité par les locaux, mieux connaitre leur territoire pour mieux le respecter et le défendre.

Manière : actions concrètes et pédagogiques","du temps.....","","Oui, Non","Une fois que les habitants de notre territoire auront conscience de l'existence du Parc Naturel Régional, de son fonctionnement et de l’intérêt  de ses missions, il sera tout a fait possible d'aller plus loin avec les habitants. A l'heure actuelle, cela me semble très difficile vu le manque de reconnaissance/connaissance de l'ensemble des habitants  sur notre structure, vu nos délais administratifs pour leur apporter une réponse rapide et vu le manque de moyens de certaines missions  au sein des pôles (financier et humain). Je m'interroge aussi sur les enjeux locaux et les stratégies politiques pour  accompagner leurs actions qui pourraient être opposables aux souhaits des élus locaux ou de nos partenaires.  (cf. J.C.B et quelques autres...)
","Non"
20/04/2020 12:53:37,20/04/2020 12:53:37,"Fanny","Oui, Non","Participation présente sur:
- les stands zéro-phyto et les publics divers présents invitation à praticiper à un quizz ludique ou confection manuelle en faveur de la biodiversité. Objectif: éveiller la curiosité et mener les discussions autour de l'environnement et répondre aux éventuelles questions sur les actions du parc ou sur l'état du patrimoine naturel et sur les méthodes de gestion ou trucs et astuces de préservation)
- les visites d'éco-jardins et l'invitation des éco-jardiniers aux évènements associés du PNPE ","Elle n'est aussi accompagnée et méthodique que le travail de Terre-En-Action, ni poursuivi jusqu'à son potentiel maximum d'auto-organisation citoyenne autour d'intérêt commun.","La concertation avec les citoyens en action induit plus de diversité, de confrontations d'idées et de savoir et savoirs faires- une forme d'intelligence collective.
De plus, ""ensemble, on va plus loin"", c'est-à-dire que les citoyens sont un pouvoir politique qui s'ignorent parfois et qu'il est d'ordre démocratique d'impliquer les citoyens dans les développements de leur environnement- travailler ensemble, de façon collaborative et solidaire aura plus de répercutions que de travailler seul dans son coin.","Les horaires (en soirée, les agendas indisponibles par le travail ou d'autres activités, ..): chacun a ses horaires propres à son style de vie et il n'est pas évident de coordonner tout ça!
Une situation que j'imagine mais ne connait pas, c'est la difficulté de coordination sans finir par porter la responsabilité seul.e. Il y a donc lieu de trouver l'équilibre entre les attentes des uns et des autres et les méthodes diverses des uns et des autres pour faire groupe et rsponsabiliser les citoyens dans leurs actes.","Oui","Dans le cadre de l'éducation permanente autour de l'environnement: des rendez-vous citoyens autour de partage de savoir et savoir-faire détenus par les citoyens eux-mêmes (et pas dans un savoir descendant des ""sachants"" aux ""non-sachants"" ou des experts aux amateurs).
Dans la mise en réseau et la consolidation des liens sociaux autour de ""valeur"" commune, de centres d'intérêts communs, et d'entr'aides même. 
Mais aussi dans un soucis de gouvernance partagée entre les acteurs d'un même territoire et d'accès aux informations cocnernant le développement de leur territoire, leur représentants mandatés et les tendances général concernant l'aménagement du territoire et la préservation de la biodiversité.","Pour ma part, j'aurai besoin de méthodes (type manuel de transition), de plus de facilité avec les outils de communication (fb et presses), de transparence sur les locaux et les moyens disponibles par commune pour des rencontres citoyennes (horaire, personne de contact, neutralité politique ou non,...), de mieux connaître les publics, leur horaire préférentiel, leur difficulté à se déplacer ou à se rendre ici ou là (pmr, sans auto, ni bus, etc.) mais beaucoup de ces paramètres s'affinent plus avec l'expérience qu'avec des théories.","","Oui","De toute façon, les travailleurs du parc ne peuvent assumer seuls ou ""contrôler"" l'ensemble des activités qui s'orientent dans le sens des missions du parc.
Des appels à projet, des mises en commun de ressources et des partages de trucs et astuces sont des conditions favorables.","Oui"
27/03/2020 10:58:04,27/03/2020 10:58:04,"Dumortier Pierre","Oui","Chantiers natures avec bénévoles
Ecojardins
Pose de nichoirs","Aide et conseil","Visibilité des actions, intérêt des ces actions pour les citoyens, aides, conseils","Organisation, contacts, temps nécessaire","Oui","Actions visibles (chantiers, sorties, ateliers), presse, 
Pour mieux communiquer, informer
Tenir un agenda des actions ouverte au public
Communiquer (presse, réseaux sociaux)","Une plateforme de communication (informatique et physique)","","Oui","Élire des ambassadeurs, impliquer les citoyens dans les démarches et actions (sorties, chantiers etc), avec une certaine récurrence","Oui"
30/03/2020 16:42:23,30/03/2020 16:42:23,"GAUCHERON","Oui, Non","Aujourd'hui, la participation citoyenne n'est pas active dans mes missions mais elle pourrait être proposée. 
Par exemple : 
- en mettant en place des cartographies participatives sur de sujets définis (localisation des problèmes sur les circuits de randonnée du Parc ou valorisation des patrimoines communaux, ...)
- sur la question de l'évaluation dans des études de notoriété, la sollicitation de groupe d'habitants, ...","Pas pour le moment","- Impliquer les citoyens sur leur territoire permet de le sensibiliser par le concret.
- Connaître leurs préoccupations et ainsi adapter au mieux les actions","- Toucher tous les types/catégories de citoyens et ne pas travailler qu'avec les ""habitués""","Oui","cf. mes propositions 1ère question","- Une formation sur les outils (type de réunion, numériques dont réseaux sociaux, ...) faciles pour aider à cette mobilisation de ce public spécifique (citoyens)
- La définition d'une stratégie au Parc ou en interParc (PNTH) sur la mobilisation citoyenne : quels objectifs à courts, moyens et longs termes se donne-t-on ? Portage politique ?... S'il s'agit d'une priorité partagée, un volet devrait être créé dans chaque action du Parc.
","","Oui","Créer un réseau de relais des Parcs sur le territoire ! => Le réseau des ambassadeurs (qui étaient définis dans la Charte) n'avait-il pas été pensé pour cela ? A mettre en place ? ","Oui"
30/03/2020 17:15:37,30/03/2020 17:15:37,"Dugauquier Yves","Oui","Actions de gestion sur sites naturels","Planification dans un calendrier associatif","Faire découvrir la richesse du patrimoine naturel en réalisant une action de gestion en faveur de la biodiversité","aucun","Oui","","aucun besoin particulier","","Oui","","Oui"
31/03/2020 06:44:19,31/03/2020 06:44:19,"Desort Fabrice","Oui","Réalisation de chantier de bénévoles (Chantier nature, nettoyons la nature,  etc...), chantier écoles et d insertion","Réalisation de travaux de gestion principalement associé quand c est possible à une visite de site ou animation spécifique (ex:sortie  sur les rapaces nocturnes ","Actions de communication sur le parc et sur la gestion du site d Amaury 
Action qui permet d être au service des habitants et des élus
Permet de mieux comprendre les attentes des habitants ou des personnes frequentant le territoire du parc","Le temps de préparation de ces actions
Manque de support de communication en version non informatique et ou mauvaises connaissances des outils existants 
Ex: carte rando, carnet de producteur etc
","Oui","Multiplier les chantiers bénévoles avec des associations du territoire, mais également de manière transfrontalier voir international 
Mobiliser fortement les services municipaux en formant les personnels administratifs et techniques 
Être reconnu en tant qu' organisme de formation","Kit de découverte du territoire du parc
Formation linguistique (anglais, néerlandais, etc...)
Formation sur l animation de groupe","","Oui","Mettre e place des comités de pilotage citoyens pour le montage de projet","Oui"
01/04/2020 10:49:23,01/04/2020 10:49:23,"LE MONS Morgann","Oui","Les Balades grand public de découverte des paysages du Parc
Le programme Partons 2.0 sur les communes de Landas et Quiévrechain (pilotage ENRX dans le cadre d'un projet Interreg).
Landas : concevoir de manière collaborative l'aménagement d'un jardin géré par l'association Nos jardins de campagne pour en faire un lieu de pédagogique et de sensibilisation au jardinage écologique, sensibiliser les habitants sur l'impact des jardins privatifs dans le paysage de la commune
Quiévrechain : échanger avec les habitants sur le projet d'aménagement de la rue Cronte Voye conçu par un bet, atelier de conception et de réalisation d'une fresque avec les élèves d'un collège","Balades paysage : apport d'informations
Partons 2.0 :
Landas : réalisation d'ateliers de travail avec les membres de l'association et les représentants de la mairie, balade collective d'observation, restitution publique (coproduction et cogestion)
Quiévrechain : réalisation d'un diagnostic en marchant avec les riverains et un atelier de diagnostic de site avec les collégiens pour la réalisation d'une fresque (information)
","Des idées intéressantes émergent","Difficulté à mobiliser les habitants, élus, manque d'intérêt du porteur de projet...
Manque de moyens pour la mise en oeuvre des projets (humains, financiers), manque d'envie de s'investir
Manque de clarté et de transparence des informations communales...","Non","","","Pas de besoin particulier sur mes dossiers. 
Difficultés à mobiliser, demande un investissement trop lourd sur du long terme pour les résultats observés. Un essai avec les mini observatoires photographiques locaux a déjà été effectué sans succès.","Non","Créer des ""brigades d'ambassadeurs"" sur le paysage ?, la publicité ?, la téléphonie mobile ?
Cela me paraît lourd à mettre en place et même risqué (message du Parc dévié)","Non"

Télécharger le fichier d'export au format csv